Significations du handicap mental 3 – Il s’agit de « connaissance »

Significations du handicap mental : 3 Il s’agit de « connaissance » Ma méthodologie se veut recherche expérimentale telle esquissée par Jean-François Lyotard quand il parle du sujet qu’est le chercheur et de son positionnement tel que le conçoit Husserl : « A partir des essences, deux orientations sont ouvertes : ou bien développer la science logique en mathesis…

Une spiritualité bonne et bienveillante – Prolongement

De multiples discussions m’amènent à compléter ce que j’ai écrit sur une spiritualité bonne et bienveillante. Je remercie mes interlocuteurs qui m’ont permis d’avancer dans mes réflexions. Une spiritualité bonne et bienveillante : –         rappelle la dignité humaine, l’être humain en tant que personne unique, et cela d’une manière inconditionnelle, au-delà de tous les problèmes…

Charly et l’autonomie des résidents

La majorité des institutions sociales (ISE « institutions socio-éducatives ») se déclare aujourd’hui laïque et libérale. Ce sont donc l’autonomie des résidents et leur autodétermination qui sont avancées comme valeurs principales. Cependant, pour des raisons dites de sécurité, d’organisation et d’économie, la vie des résidents est tellement prédéterminée, qu’on ne peut plus parler d’autonomie, ni d’autodétermination. La…

En discussion, la spiritualité – Symposium Kappel 2011

Du 26 au 28 mai 2011, à Kappel, la faculté de théologie de l’Université de Zurich, sous l’égide du professeur Ralph Kunz, théologie pratique, et de Claudia Kohli Reichenbach, a organisé un symposium sur la spiritualité. Devant un auditoire d’une quarantaine de personnes, chercheurs et praticiens, des intervenants théologiens de différents pays d’Europe et des…

L’esprit du jeu : corps et âme d’une institution

11ème article de la série On m’appelle handicapé   Tout le monde s’occupe de mon corps, peu nombreux sont ceux et celles qui soignent mon âme. C’est un constat, peut-être injuste. Peut-être faudrait-il dire : ils sont payés pour soigner mon corps, pas mon âme. Institution, par définition, est corps ; sinon on l’appellerait communauté, corps animé.…

Comment sans choix être autonome ?

5ème article de la série On m’appelle handicapé Je vous propose donc de me prendre comme je suis, un être humain et une personne comme vous. Ma vie n’a pas plus ni moins de valeur que la vôtre. Je suis un être humain et une personne comme vous. Prenez-moi comme je suis. Je dois aussi…

Charly, institution et liberté

Instituer est cadrer. Bien instituer est cadrer sans faire du cadre une finalité. Bien instituer est cadrer pour sauvegarder la finalité de ce qui est cadré, encadré. Bien instituer est donner statut à ce qui est institué, cadré, encadré. Bien instituer est rendre présent ce qui est encadré. Respecter le cadre est un signe d’affection…

Comment établir une charte ?

Dans un échange fort intéressant avec une collègue nous nous posons la question comment élaborer, d’une manière simple et imagée, une charte d’une association ou d’une organisation donnée. L’idée nous est venue d’utiliser l’expérience du jeu ou du sport qui, pour se dérouler en de bonnes conditions, ont besoin d’une part d’un cadre, – une…

Le jeu comme enjeu – Johan Huizinga

J’ai proposé le concept du jeu comme mode de communication fondamental, notamment avec des personnes mentalement handicapées. Cela pour plusieurs raisons : La réalité de l’autre en tant que telle et comme il la conçoit nous échappera toujours La distinction entre ce qui est « sérieux » et ce qui est « jeu » est en conséquence discutable Le jeu…

« Est permis ce qui plaît »

« Quod licet, libet » (Rhetorica ad Herennium) « Che libito fe’ licito in sua legge » (Dante ; Inferno) « Erlaubt ist was gefällt » (Goethe ; Torquato Tasso) C’est un vieux débat : est permis ce qui plaît ou ce qui convient ? Mais là n’est pas la question. Ce qui me préoccupe est le fait que pour certains est permis…

Bloch et les miracles

« Es war nicht nur primitive Zaubersphäre, die im Neuen Testament durch Bauern und Fischer sich wieder ausgebreitet hat. Sondern auch gänzlich neue Bestimmungen, diese vor allem, regten das Mirakelhafte auf : Jesus als Messias, Jesus und das nahe herbeigekommene Himmelreich. Beides sind Grundwunder, welche die kleineren, die man von Jesus erwartete und die er selbst…

Les actes de puissance – Miracles

Nouveau livre de la foi ; La foi commune des chrétiens ; Le Centurions, Paris 1976, p. 130s « Jésus lui-même a lié sa prédication sur le règne de Dieu à l’accomplissement d’actes de puissance[1]. Il a avant tout guéri des malades et chassé des démons.  … Mail il ne voulait pas se faire passer par…

Miracle vérité ou miracle liberté ?

La réflexion sur les miracles que je mène ces temps-ci en dialogue avec le petit livre « Wunder und Glaube » de Walter Schmithals nous met devant une question chaude, actuellement, comme dans le passé déjà, celle de la primauté : de la vérité sur la liberté ou de la liberté sur la vérité ? Après une…

Miracle et sens de la vie

« Im Wunder selbst soll Sinn gefunden werden. »

écrit Walter Schmithals, Wunder und Glaube, Neukirchen 1970, p. 24

« C’est dans le miracle que du sens doit être troué. »

Cette affirmation, – quand nous prétendons que l’événement du miracle est événement « ordinaire » ayant lieu dans le monde et que c’est seulement le regard sur l’événement qui le rend extraordinaire, donc miracle -, est-elle en contradiction avec la conviction que nous avons exprimée en disant que « le sens est hors monde et le transcende » ?

Je pense que non. Pourquoi ?

L’âme d’une institution, sa liberté

Suite aux réflexions qui mettent en lien direct l’âme avec la liberté, voir « Spiritualité : âme et liberté », nous voulons nous tourner vers ce qui habite une institution en tant qu’organisation. Le dictionnaire (Petit Robert), parmi les différentes définitions du mot « âme », religieuses et non-religieuses, donne ces deux-ci : –   « Ensemble des états de…

Spiritualité : âme et liberté

Quand on parle d’esprit et de spiritualité, inévitablement, on est amené à penser à l’âme, qui, déjà par son étymologie, est de la même catégorie. Le mot « âme » vient de l’indo-européen « ani-, ane- » qui véhicule une idée de souffle[1], « respirer, souffler », « animus » en latin, « atmen, hauchen » en allemand. Il est intéressant de relever que la…

L’âme

François Vouga et Jean-François Favre dans leur livre « Pâques ou rien »[1] donne une définition intéressante de ce qu’est l’âme : « la liberté de (l’individu) que la confiance en Dieu lui offre à l’égard de lui-même. » Pour un développement plus approfondi voir « Spiritualité : âme et liberté » [1] Labor et Fides, Genève 2010, p. 43

L’assistance au suicide et l’éthique des devoirs (éthique déontologique)

Le représentant classique d’une éthique philosophique du devoir est Immanuel Kant[1]. C’est dans les « Fondements de la métaphysique des mœurs »[2] qu’il développe ses idées. Il formule sa norme (donnée « de l’extérieur » ou « d’en haut » [3]), LA norme, comme un impératif appelé catégorique, qu’il donne sous trois formes : « Agis uniquement d’après la maxime qui fait…