Le culte : qui sert qui ?

L’erreur fondamentale du christianisme, finalement son échec historique, – l’échec de toutes les religions -, est de concevoir le culte d’abord et principalement comme service de Dieu. Pourtant, selon l’Évangile, Dieu se met au service de l’homme, l’humain dans son humanité. Si nous nous considérons « en Dieu », « en Christ », dans cette perspective, c’est l’humain qui…

« Me voici »

Le discours religieux préalable à tout discours religieux n’est pas le dialogue. Il est « me voici » dit au prochain auquel je suis livré et où j’annonce la paix, c’est-à-dire ma responsabilité pour autrui. « En faisant éclore le langage sur leurs lèvres… Paix, paix à qui est loin et à qui est proche, dit l’Eternel » (Esaïe…

Le péché originel de toutes les religions

L’erreur fondamentale du christianisme, finalement son échec historique, – l’échec de toutes les religions -, est de concevoir le culte d’abord et principalement comme service de Dieu. Pourtant, selon l’Évangile, Dieu se met au service de l’homme, l’humain dans son humanité. Si nous nous considérons « en Dieu », « en Christ », dans cette perspective, c’est l’humain qui…

Refuser le religieux est religieux – Et le spirituel ?

Le religieux, selon son étymologie, étant ce qui nous contient et nous rassemble, qui nous relit, qui nous permet de nous relire, lui donner forme, « Gestalt », nous structure et nous définit, fait, d’une manière paradoxale, de celui qui dans sa lecture et sa structure refuse d’être contenu, veut donc, en définissant lui-même sa structure, se…

Évangélique – ma foi, polémique (Armin Kressmann – un texte, une vie)

Après avoir regardé sur Arte les trois émissions sur les milieux évangéliques dans le monde, « Les évangéliques à la conquête du monde », je me suis demandé où j’en suis-je, moi, avec ma foi évangélique, ici dans mon Église, « L’Église évangélique réformée du canton de Vaud, EERV », qui se veut aussi évangélique,…

« Personne n’a jamais vu Dieu » (Jean 1,18), c’est la spiritualité, « mais »… et commence la religion.

Le religieux, selon son étymologie, étant ce qui nous contient et nous rassemble, qui nous relit, qui nous permet de nous relire, lui donner forme, « Gestalt », nous structure et nous définit, fait, d’une manière paradoxale, de celui qui dans sa lecture et sa structure refuse d’être contenu, veut donc, en définissant lui-même sa structure, se…

L’islam conquérant (Shafique Keshavjee) – Ministérielle EERV 15.11.19 Crêt-Bérard

Shafique Keshavjee, L’islam conquérant – Discussion Je suis là pour parler de foi et de théologie. Il y va de la paix et de la guerre ; pourtant, dans notre débat, il n’y a que des hommes qui se manifestent. Qui suis-je pour critiquer Shafique Keshavjee ? J’ai énormément de respect pour toi, cher Shafique, mais cela…

Spiritualité

Spiritualité définitions Spiritualité et spiritualités C’est la religion qui donne forme, « Gestalt », à notre spiritualité, mais c’est la spiritualité qui donne forme à notre foi. C’est notre spiritualité qui anime notre foi et la fait vivre, La spiritualité est l’au-delà de « l’institutionnalité », du fait institutionnel, de ce qui est institué et institutionnalisé ;…

Notre christianisme redevient-il conquérant ? Il est temps que nous sortons de notre silence

Shafique Keshavjee, L’islam conquérant – Discussion Nous avons perdu les colonies, et l’Amérique, après l’Allemagne, est « first » de nouveau Il y a des publications qui suscitent des réactions spontanées, intuitives et émotionnelles. Pour moi, c’était le cas lors de la première lecture, transversale, du livre «L’islam conquérant » de Shafique Keshavjee. Par la suite, lors de…

« L’islam conquérant » Et si Shafique Keshavjee avait raison ? Chantier de perplexité (Armin Kressmann)

L’islam conquérant (Shafique Keshavjee) – Ministérielle EERV 15.11.19 Crêt-Bérard Shafique Keshavjee, L’islam conquérant – Discussion Mea culpa ! Ma réaction aux propos tenus par Shafique Keshavjee dans son dernier livre « L’islam conquérant » était hâtive, guidée par un pressentiment et l’intuition. Shafique, n’y croit-il plus ? Y a-t-il cru, autrefois, ou non ? Aussi, qui…

« L’islam conquérant » ; lettre ouverte à mon ami Shafique Keshavjee

L’islam conquérant (Shafique Keshavjee) – Ministérielle EERV 15.11.19 Crêt-Bérard Shafique Keshavjee, L’islam conquérant – Discussion Non, cher Shafique, je n’aime pas ton dernier livre « L’islam conquérant »1. C’est vrai, il est polémique et il veut l’être ; mais ce n’est pas le problème, au contraire. Problématique pour moi est le fait que je ne sais pas quel…

Ce n’est pas la religion qui fait de nous des chrétiens

L’universalité de l’exclusivité christologique Jean 15,1 « La vraie vigne » est éthique, et non pas dogmatique, dépasse donc le christianisme. « Aimez-vous les uns les autres … comme je vous ai aimés … aimez-vous les uns les autres. » (Jean 13,34) « A ceci, tous vous reconnaîtront comme mes disciples … » (Jean 13,35). Ce n’est pas parce que nous…

Spiritualité, Spirituality, Spiritualität – Religion – Définitions

Spiritualité et religion – Définitions Spiritualité et spiritualités Définition à partir du mot « esprit » – « Cette approche a été menée de la manière la plus détaillée par Sœur Lucy Tinsley. Celle-ci a publié son étude en 1953 (The French Expressions for Spirituality and Devotion, A Semantic Study; The catholic University of America Press, Washington 1953),…

Une lecture existentielle de la bible, infinie et dynamique

Une lecture existentielle de la bible, infinie et dynamique, dans la tradition de l’exégèse juive … je m’y retrouve, quelque soit la méthode appliquée, historico-critique, psychanalytique, kabbalistique, structurale, narrative, etc. Je n’ai pas l’ambition de « bien comprendre »1 le texte, ambition d’une lecture historico-critique : « (le) postulat heuristique de la critique historique, suivant lequel le texte biblique…

Éthiques et bioéthique

Sur ethikos.ch Généralités La bioéthique classique Les fondements multiples de la (bio)éthique Grammaires éthiques, spirituelles, religieuses Principlisme – Bioéthique – Spiritualités Libéralismes et communautarismes (Kant, Rawls, Walzer) Justification du paternalisme (John Rawls) et l’éthique d’avocature (Micha Brumlik) La spécificité de l’éthique chrétienne Éthique et éthiques Éthiques ou morales Une éthique chrétienne La spécificité de l’éthique…

Armin Kressmann, ma vision de l’art et de la peinture – L’art est protestant, sinon ce n’est pas de « grand » art

En matière de peinture, que puis-je offrir aux différents lieux d’Église (paroisses, aumôneries, communautés, etc.) « Il n’y a pas d’œuvre sacrée sinon toutes ! », me disait un collègue. L’art, avec le religieux et l’éthique, fait partie du spirituel. Sans être thérapeutique, c.-à-d. sans intention thérapeutique explicite, l’art, chez moi en l’occurrence la peinture, est thérapeutique.…

EERV, Église évangélique réformée du canton de Vaud, de la théologie s’il te plaît ! Du statut de l’homme en tant que femme : contre le supranaturalisme !

Sur ma table, plusieurs dossiers, dont : Marie et la question de son humanité … Je renvoie à la « dispute » organisée pour le 13 septembre à la cathédrale1 : le journal « Le Temps » parle de « vierge oecuménique », là où je parle rigoureusement d’une « Marie protestante protestant », au-delà des débats oecuméniques, inscrite dans la vie de toute femme…

Supranaturalisme – Dieu n’existe pas, mais il est

Le Dictionnaire culturel en lange française d’Alain Roy définit le supranaturalisme ainsi : « Qui relève d’un autre ordre que celui de la nature observable, qui n’est pas explicable par des phénomènes naturels. » Je ramène « nature et phénomènes naturels » volontiers aux « faits », faits scientifiquement observables, distincts d’autres faits, présents en ce monde sans qu’on en puisse simplement…