« L’islam conquérant » Et si Shafique Keshavjee avait raison ? Chantier de perplexité (Armin Kressmann)

Mea culpa ! Ma réaction aux propos tenus par Shafique Keshavjee dans son dernier livre « L’islam conquérant » était hâtive, guidée par un pressentiment et l’intuition. Shafique, n’y croit-il plus ? Y a-t-il cru, autrefois, ou non ? Aussi, qui pourrait le contester, elle était faible, comme il le relève à juste titre dans la…

« L’islam conquérant » ; lettre ouverte à mon ami Shafique Keshavjee

Non, cher Shafique, je n’aime pas ton dernier livre « L’islam conquérant »1. C’est vrai, il est polémique et il veut l’être ; mais ce n’est pas le problème, au contraire. Problématique pour moi est le fait que je ne sais pas quel est son, ton front polémique. Je n’aime pas ce livre parce que si tu avais…

Théologie (judéo-chrétienne) et ecclésiologie

Théologie, pour moi, sans consulter des livres spécialisés et sans recherche « Google » non plus : Par la ré-flexion, le va-et-vient entre notre vie et la parole biblique, et dans un esprit partagé, – Esprit de Dieu pour les croyants, donc dans la prière -, théologie est entrer en relation avec l’ultime et les questions qu’il pose,…

Le sacerdoce universel selon Martin Luther – Un prêtre n’est rien d’autre qu’un laïc avec délégation pastorale

Réforme – Réformation – Dispute de Lausanne – Sacerdoce universel   A la noblesse chrétienne de la nation allemande (Martin Luther, 1520)1 De la guérison (ou amélioration, en all. « Besserung ») de l’état chrétien « On l’a inventé que pape, évêques, prêtres et monastiques sont appelés état ecclésiastique (en all. « geistlich », en non pas « kirchlich », comme en…

« Le salut est hors Église » – « Accueil radical et Inclusion » (Armin Kressmann)

Le salut est hors Église ; l’Église existe pour que cette promesse se réalise aussi. Le salut passe par les « idiotaï »10 ; ce n’est que dans notre « idiotitude » que Dieu, en Jésus Christ, peut nous sauver, nous, gens d’Église aussi. L’appel qui nous est adressé est de devenir ce que nous sommes fondamentalement devant Dieu, des « idiots », des personnes « quelconques », comme Pierre et Jean en Actes 4, « ni Juif, ni Grec ; ni esclave, ni homme libre ; ni homme, ni femme ; car tous, vous n’êtes qu’un en Jésus Christ ».