Significations du handicap mental – Faire étape 2 : Situations extrêmes – gérer l’ingérable

La société et le politique se donnent des moyens pour gérer des situations de vie extrêmes, marquées par des souffrances physiques, matérielles, psychiques, morales et spirituelles sortant de ce qu’on considère comme « normal »[1] et généralement acceptable. Parmi ces moyens il y a les institutions socio-éducatives et socio-médicales. Celles-ci reçoivent le mandat de gérer l’ingérable. Des…

11.17 Assumer les situations extrêmes : voir la personne au-delà de l’échec de l’éthique

Significations du handicap mental : 11.17 Assumer les situations extrêmes : voir la personne au-delà de l’échec de l’éthique Voir la personne au lieu de « son handicap », – la paralysie, la folie, la cécité, la maladie, le fauteuil roulant, la canne, la bave, les cris ou les décompensations -, est vaincre la diffraction éthique et…

11.16 Les situations extrêmes : l’échec de l’éthique ou la diffraction éthique

Significations du handicap mental : 11.16 Les situations extrêmes : l’échec de l’éthique ou la diffraction éthique Je vise dans mon approche la relation que nous entretenons avec la personne en situation de handicap extrême, relation fragile, parfois insupportable, toujours au risque d’être rompue, devant ce que Georges Saulus appelle la « diffraction éthique ». Dans l’impossibilité…