Prier, c’est facultatif, agir obligatoire, c’est ça la condition chrétienne

Dans la bible, pour Matthieu, me semble-t-il, la prière est facultative (Mt 6,5-8), mais proclamer que le Règne des cieux s’est approché, guérir les malades, ressusciter les morts, purifier les lépreux et chasser les démons obligatoires (Mt 10,7.8).

Par rapport à la prière, en Mt 6, trois fois « quand », « otan » en grec, « chaque fois que », c’est juste, mais aussi « en cas où », étymologiquement « si ça » ; mon dictionnaire parle aussi de potentialité et même d’un « modus irrealis ».

Par rapport au reste, – « l’action », guérison, résurrection purification et exorcisme -, s’impose pour moi une radicalisation de la lecture des impératifs, mais sans supranaturalisme ; avec Jean 14,12 :

« En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui croit en moi fera lui aussi les œuvres que je fais ; il en fera même de plus grandes … »

Conséquence : relire les récits de miracles à partir du fait qu’un « autiste est et reste un autiste, un trisomique un trisomique et moi le roux un roux« , que la guérison se situe à un autre niveau que le médical ; cependant sans spiritualisation (à discuter ce que cela veut dire), donc effectif pour les personnes concernées ; c’est ça le défi, ce que j’appelle « radicalisation » :

Quel effet a la rencontre avec le ressuscité, dont nous témoignons, pour ces personnes aujourd’hui ?

Témoignage ? Non pas de ce que j’ai vécu, – mes guérisons n’intéressent personnes -, mais témoignage du Christ, parole de vie, dans la rencontre avec ceux et celles que nous rencontrons en son nom.

« Règne des cieux » ? Un pluriel ! … règne des noms, hic et nunc, personnalité inaliénable, pour Dieu, de toute personne ; par ailleurs valable non seulement pour les victimes, mais aussi les bourreaux. C’est rude, je le reconnais, comme l’amour de l’ennemi (Mt 5,44). Nous sommes et nous restons dans le contexte de l’Évangile, selon Matthieu, donc celui du sermon sur la montagne.

Armin Kressmann 2018

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire