Spiritualité, éthique et pratique réflexive

Réflexion Fléchir et réfléchir Ce site ethikos.ch, avec un récit de vie fictif d’une personne en situation de handicap, avec Charly pour prendre du recul, avec nombreux dossiers (notamment sur la spiritualité), un autre site, – « Théographie par photologie », penser et faire penser à travers des images -, et l’autre Charly sur Twitter. Avec deux collègues : la crédule et l’acrédule…

Raison – Définition

Le mot français « raison » vient du latin re-, « compter », reri, ratus, « compter », puis « juger », ratus « qui est compté » d’où « approuvé » (Dictionnaire des racines des langues européennes ; Larousse, Paris 1949) Ancien français raisnier (de rationare), « raisonner » ; français « ratifier, raison, raisonner, ration » Dans l’indo-européen la racine re- signifie « bien, propriété », ce qui a donné en…

Transcendance – Définition

« Une réalité est dite transcendante par rapport à une autre quand elle est d’une autre nature, d’un ordre d’existence supérieur et irréductible aux actes de la connaissance. » (Jean-Claude Piguet ; Penser avec les mots) Transcendental (Kant) : nach der Bedingung der Möglichkeit fragend (qui cherche la condition de la possibilité) « Est transcendantal la méthode qui,…

« Axiome » – Définition

Dictionnaire culturel en langue française ; Le Robert, Paris 2005 « grec axiôma, de axioun « juger digne, valable », de la famille du latin agere « conduire » (AK, donc agir) 1 Philos. Vérité indémontrable mais évidente pour quiconque en comprend le sens (principe premier), et considérée comme universelle. Postulat et axiome … évidence, prémisse 2 Cour. Proposition admise…

« Lebensform » (Ludwig Wittgenstein)

« … Tatsache, das wir so und so handeln … » (Ludwig Wittgenstein ; Bemerkungen über die Philosophie der Psychologie ; Suhrkamp, Frankfurt 1984, Bd. I, §630) Pour une discussion du terme « Lebensform » chez Wittgenstein voir Michael Kober ; Die Funktion des Begriffs Lebensform bei Wittgenstein

Foi – définition (Kant)

« Glaube (als habitus, nicht als actus) ist die moralische Denkungsart der Vernunft im Fürwhrhalten desjenigen, was für das theoretische Erkenntnis unzulänglich ist. Er ist also der beharrliche Grundsatz des Gemüts, das, was zur Möglichkeit des höchsten moralischen Endzwecks als Bedingung vorauszusetzen notwendig ist, wegen der Verbindlichkeit zu demselben als wahr anzunehmen; obzwar die Möglichkeit desselben, aber eben…

11.19 Quelques folies qui nous resteraient à ré-fléchir ?

Significations du handicap mental : 11.19 Quelques folies qui nous resteraient à ré-fléchir ? « (La) voix silencieuse de la conscience qui se rend présente à elle-même dans le discours intérieur ». (Giorgio Agamben ; Ce qui reste d’Auschwitz, p. 141)   « On peut plus compter aujourd’hui sur le Vide du Lieu (Sacré) offert aux artefacts humains :…