Théologie (judéo-chrétienne) et ecclésiologie

Théologie, pour moi, sans consulter des livres spécialisés et sans recherche « Google » non plus : Par la ré-flexion, le va-et-vient entre notre vie et la parole biblique, et dans un esprit partagé, – Esprit de Dieu pour les croyants, donc dans la prière -, théologie est entrer en relation avec l’ultime et les questions qu’il pose,…

Décalogue – Dix commandements Exode 20,1-17 (Ex 20,1-17) – « La personne est ton Dieu » (commentaire, pistes exégétiques et homilétiques)

L’ordre du monde est un désordre ; le chaos est normalité. La Parole, la Torah, détruit le désordre, comme la Parole créatrice de Dieu a déjà affronté le tohu-bohu du commencement (Genèse 1,2), « l’état de l’univers avant la création » (TOB), le chaos, le vide primordial : « … le mot tora … a plusieurs sens. Il viendrait d’une…

Croire et lire la bible sans supranaturalisme – EERV Retraités 27.2.18 (Armin Kressmann)

Jacques Matthey : « Vivre et partager l’Évangile » « Pertinence des textes bibliques. La mission, l’apostolat – envoi et appel, mission individuelle, celle de l’Église, la « mission » que s’impose Dieu, son projet pour l’ensemble de la création. Évangéliser, pour lui, Jacques, c’est relier l’ensemble du projet de Dieu, de la création jusqu’à la fin des temps, à l’événement…

Une lecture existentielle de la bible, infinie et dynamique

Une lecture existentielle de la bible, infinie et dynamique, dans la tradition de l’exégèse juive … je m’y retrouve, quelque soit la méthode appliquée, historico-critique, psychanalytique, kabbalistique, structurale, narrative, etc. Je n’ai pas l’ambition de « bien comprendre »1 le texte, ambition d’une lecture historico-critique : « (le) postulat heuristique de la critique historique, suivant lequel le texte biblique…

Noël – Aimer soi-même parce qu’on aime l’autre (Marc 12, Matthieu 22, Luc 10) ou Quand l’amour ne suffit pas

Parlons d’amour, toujours et encore une fois. Aimer l’autre et soi-même dans son altérité n’est pas une question de l’amour du prochain, mais de l’amour de celui, ou de celle, qui est lointain, caché, inatteignable en soi, même soi-même en ce qui nous est étranger et obscur en nous-mêmes. La Bible sait de quoi elle…

Armin Kressmann – En matière de peinture, que puis-je offrir aux différents lieux d’Église (paroisses, aumôneries, communautés, etc.)

Ma vision de l’art et de la peinture – L’art est protestant, sinon ce n’est pas de « grand » art D’abord vendre mes tableaux ; c’est banal. Quand je vends un tableau, son prix est plus ou moins petit ou grand ; il se fixe en fonction du pouvoir d’achat de l’acquéreur ; c’est lui qui me…

Le non-événement de Pâques est l’événement ; c’est le vide qui fait sens – Considérations sur le miracle de la résurrection

Une confession de la foi Suite d’un échange profond avec Paul Schorer sur la virginité de Marie et l’invitation adressée à notre Église (EERV Église évangélique réformée du canton de Vaud) par Jacques-André Haury à mettre une statue de Marie sur un socle vide (!) à la cathédrale de Lausanne. Quel plaisir, cher Paul, de…