Jean 20,1-10ss « Voir Dieu » – Croire est voir qu’il n’y a rien à voir (Jn 20,1-10ss ; commentaire, exégèse)

« Dieu, personne ne l’a jamais vu ; le Fils unique, Dieu, l’a raconté. » Jean 1,18 « Celui qui me contemple, contemple celui qui m’a envoyé. » Jean 12,45 « C’est la réalité immédiate qui est visée par l’expression ’voir Dieu’. » (X. Léon-Dufour) « blepô » Jean 9,7 ; 20,1 Marie-Madeleine 20,5 l’autre disciple 3ème personne singulier indicatif présent actif « blicken, sehen, schauen…

Décalogue – Dix commandements Exode 20,1-17 (Ex 20,1-17) – « La personne est ton Dieu » (commentaire, pistes exégétiques et homilétiques)

EERV Jeunes – Changer le monde – Campagne Pain pour le prochain 2018 (Paroisse de Gimel-Longirod) L’ordre du monde est un désordre ; le chaos est normalité. La Parole, la Torah, détruit le désordre, comme la Parole créatrice de Dieu a déjà affronté le tohu-bohu du commencement (Genèse 1,2), « l’état de l’univers avant la création » (TOB),…

Une lecture existentielle de la bible, infinie et dynamique

Une lecture existentielle de la bible, infinie et dynamique, dans la tradition de l’exégèse juive … je m’y retrouve, quelque soit la méthode appliquée, historico-critique, psychanalytique, kabbalistique, structurale, narrative, etc. Je n’ai pas l’ambition de « bien comprendre »1 le texte, ambition d’une lecture historico-critique : « (le) postulat heuristique de la critique historique, suivant lequel le texte biblique…

Faire des œuvres plus grandes que le Christ (Jean 14)

« Comment accomplir les œuvres qui nous sont confiées (Jean 14,12) : proclamer le royaume des cieux, guérir les malades, ressusciter les morts, purifier les lépreux et chasser les démons (Matthieu 10,7s) ? » Tout lecteur, lectrice d’un texte, ou observateur d’une quelconque « réalité »1, a des présupposés ; c’est une banalité. Même le « scientifique », lecteur tenu par une…

Apocalypse 21,1-5(6), notes exégétiques et homilétiques : La transfiguration de la réalité – Quand l’Apocalypse n’est pas une catastrophe

(avec Pierre Prigent ; L’Apocalypse de Saint Jean ; Commentaire du Nouveau Testament XIV ; Labor et Fides, Genève 1988, p. 319ss) Et comme toujours, en articulation avec le lieu qui est le mien, le handicap mental à l’Institution de Lavigny. Un monde nouveau, en référence avec les prophètes, notamment Esaïe (65,17 ; 66,22). Le salut dont Dieu revêt…

Marc 10,13-31 ; notes exégétiques et homilétiques, premières réactions et questions : « Le paradoxe d’une vie menacée »

En préparation du recueillement à l’Hôpital de Lavigny du 2.10.12 et du culte à la chapelle de l’Institution de Lavigny du 7.10.12 v. 14 « leurs pareils (aux enfants) » : qui, aujourd’hui ?  Jésus se fâche !  « Ne les empêchez pas » – Ne les handicapez pas !  cf. Lévitique 19,14 « N’insulte pas un sourd et ne mets pas d’obstacle devant…

Significations du handicap mental – Faire étape 5 : Ma méthodologie : avec eux, affronter la mort, affronter la vie

Jouer le jeux, tromper la mort Sur le modèle de la toile (dynamique ; réseau). Une pratique réflexive, dont le site « représente » la partie réflexive. Un langage du handicap (mental, extrême) en élaboration, avec son vocabulaire et sa grammaire … pour dire les « significations du handicap (mental) » et en dégager peut-être du sens. Devant la…

La dignité humaine manifeste – Transfiguration et résurrection

Suite à tout ce que j’ai dit sur les miracles comme changement de perspective, « Le miracle est la transformation du regard, assumée en actes et en paroles, dont l’ensemble peut être appelé ‘respect’, respect de l’autre dans sa singularité. », nous devons aussi revisiter la « transfiguration » et la « résurrection », deux récits bibliques fondateurs de la foi chrétienne. La…

Marc 9,14-29 ; notes exégétiques et homilétiques : « guérison par intégration dans et transformation de la communauté »

Comme pour les récits de guérison en général, en Marc 9,14-29 aussi il est question de (ré)intégration dans la communauté de celui ou celle qui s’est retrouvé en situation d’exclusion. Ceci pourrait être compris comme l’essence même de ce qu’est la guérison et un miracle en un sens moderne. Gnilka[1] parle de rétablissement totale (de…

Science et spiritualité, nature et création

Nature et création ; Nature, création, don ou grâce de Dieu ? « Comment la science rencontre-t-elle aujourd’hui la ‘question de Dieu’ ? » « Pas du tout, tout simplement ! », disais-je dans mon dernier article au sujet de la Journée d’Église de l’EERV du 1er septembre 2012 à Lausanne. « Vouloir rapprocher science et foi, aujourd’hui, est une…

Jean 12,27 et Matthieu 27, 51-54 ; note exégétique : Dieu troublé

“ Maintenant mon âme est troublée, et que dirai–je ? Père, sauve–moi de cette heure ? Mais c’est précisément pour cette heure que je suis venu.” (évangile selon Jean, chapitre 12, verset 27 ; Traduction œcuménique de la bible) Quelle est la limite de l’acceptation de l’être tel qu’il est, l’acceptation de l’état des faits dans le sens wittgensteinien…

Pâques : la main du creux de la main

Vous voulez voir Pâques? Vous voulez voir Dieu ? Au-delà des œufs et des lapins en chocolat, des vacances scolaires et des quelques jours de congé, du printemps qui se manifeste, des jonquilles, des buissons et des arbres qui fleurissent et bourgeonnent ? Pâques chrétiennes ? Vous voulez vraiment savoir ce qui se cache derrière cette fête, telle…

11.11 Pour une théologie paradoxale : le palliatif ou l’esprit comme 4ème dimension du bio-psycho-social

Significations du handicap mental : 11.11 Pour une théologie paradoxale : le palliatif ou l’esprit comme 4ème dimension du bio-psycho-social Théologie négative (pallitive ou paradoxale) et handicap (mental) Par rapport à la réalité du handicap (mental), – mais aussi, comme évoqué, face à ce qu’on appelle la condition humaine en générale -, je défends une vision…

Le handicap (sévère) et la théologie négative

Une voie de la théologie nous offre des pistes pour sortir de l’impasse d’une théologie affirmative qui, pour être « guérie », renvoie la personne en situation de handicap à son propre handicap et à sa seule foi, au handicap au premier degré, à ses vulnérabilités physiques, psychiques et mentales. La tradition parle, malheureusement, de « théologie négative » ;…

Le handicap (sévère) et la « guérison »

Tout le monde souhaiterait que les « personnes handicapées » soient « guéries ». Cependant, au premier degré, « guérison » ne va pas avec « handicap ». En principe, les personnes handicapées ne sont pas malades ; elles sont, telles qu’elles sont, en situation de handicap, avec les difficultés liées à leur corps et leur esprit, ainsi que les obstacles que l’entourage et…

Quand est positive une théologie qui se dit négative

La théologie négative bien comprise –         s’abstient de qualifier Dieu par des attributs positifs, sachant que Dieu en soi est au-delà de toute qualification –         respecte donc Dieu dans son altérité –         parle de Dieu sur la base de ce que Dieu lui-même, selon la tradition biblique, communique de lui aux humains –         reçoit donc…

Toujours dans la suite « Communiquer avec le handicap » – Jusqu’au bout

« Le code est dans l’angle », disais -je. Allons jusqu’au bout, disons, contre toute attente probablement : la bible est scientifique ; dans ses parties les plus significatives elle observe, elle décrit, elle réfléchit et elle témoigne, dans son langage et dans son temps. Ce n’est pas de la biologie, ni de l’astronomie, peut-être même pas…