Luc 1,26-38 – L’Avent : Je suis fondamentaliste – tout enfant est un enfant de Dieu (notes exégétiques et homilétiques)

… Luc 1,26-38, en vue du culte du premier dimanche de l’Avent 2015, le 29 novembre, 10h à Château d’Oex, familles bienvenues ! (avec la TOB, Traduction Œcuménique de la Bible, Cerf, Paris 2012 ; André Chouraqui, Loucas, Evangile selon Luc, JClattès, 1993 ; François Bovon, L’évangile selon saint Luc, Commentaire du Nouveau Testament IIIa, Labor et…

Renouveler le vocabulaire de la foi chrétienne

Il y a cinquante ans1, Paul Tillich a déploré que le message de l’Église ne touchait plus ses contemporains. Il souhaitait que l’Église le redise en un langage aussi compris sur le terrain de l’humanisme extra-ecclésial (« ausserkirchlich »), qu’elle donne à la société le sentiment que son message la concerne d’une manière inconditionnelle. Il le disait…

Celui qui a des valeurs a aussi un dieu

Celui qui a des valeurs a aussi un dieu, une réalité qui lui importe le plus et lui donne le sens de vivre. Il y en a pour qui c’est l’argent, la santé, la vie, le sport, l’amitié, le sexe, la nation ou l’amour. Tout le monde a son dieu, ou ses dieux, même l’athée, lui…

Luc 2,22-40 Salut, présence, reconnaissance, réconfort et paix ; pistes exégétiques et homilétiques (commentaire)

Quand il est là, je suis là. Il s’agit d’être là, de « Dasein », d’être, tout simplement. Baptême de Maïva (« bienvenue ») Prolongement de Luc 2,1-20(21) « Pour Dieu tout enfant est légitime, quoi qu’il lui soit arrivé, à lui ou à sa maman » (avec la TOB (Traduction œcuménique de la Bible) ; André Chouraqui ; Loucas, Evangile…

Première lettre aux Corinthiens 1,1-17 – Notes homilétiques en vue de la Semaine de prière pour l’unité des chrétiens – L’enfant est crucifié

L’enfant de Noël ou de l’Épiphanie est l’enfant crucifié, l’enfant en nous-mêmes que nous crucifions (devons crucifier) en devenant « adultes » (« hautain » ; de la même racine). Le retrouver, comme et en tant qu’adulte, est résurrection. La finalité de Noël est Pâques, et la finalité de Pâques est Noël. Il s’agit toujours de naissance. (avec la TOB ;…

Luc 11,1-4(13) « Père, fais-toi (re)connaître comme Dieu. Fais venir ton règne. » Quelques pistes exégétiques et homilétiques

(avec la TOB (Traduction oecuménique de la Bible) ; André Chouraqui ; Loucas, Evangile selon Luc ; JClattès, 1993 ; François Bovon ; L’évangile selon saint Luc ; Commentaire du Nouveau Testament IIIb, Labor et Fides, Genève 1996) La tournure de 9,51 « comme arrivait le temps où il allait être enlevé du monde, Jésus prit résolument la route de…

Apocalypse 21,1-5(6), notes exégétiques et homilétiques : La transfiguration de la réalité – Quand l’Apocalypse n’est pas une catastrophe

(avec Pierre Prigent ; L’Apocalypse de Saint Jean ; Commentaire du Nouveau Testament XIV ; Labor et Fides, Genève 1988, p. 319ss) Et comme toujours, en articulation avec le lieu qui est le mien, le handicap mental à l’Institution de Lavigny. Un monde nouveau, en référence avec les prophètes, notamment Esaïe (65,17 ; 66,22). Le salut dont Dieu revêt…

Luc 5,1-11 ; notes exégétiques et homilétiques : Le regard qui appelle, le regard qui guérit

(avec la Traduction œcuménique de la Bible (TOB) ; André Chouraqui ; Loucas, Evangile selon Luc ; JClattès, 1993 ; François Bovon ; L’évangile selon saint Luc ; Commentaire du Nouveau Testament IIIa, Labor et Fides, Genève 1991) La vocation des premiers disciples[1] Comment prendre le large, traverser l’eau sans couler, sans s’enfoncer ? En prenant la barque En suivant…

Luc 1,39-56 ; notes exégétiques et homilétiques : Semaine de prière pour l’unité des chrétiens – Cet œcuménisme qui nous précède

(avec André Chouraqui ; Loucas, Evangile selon Luc ; JClattès, 1993 ; François Bovon ; L’évangile selon saint Luc ; Commentaire du Nouveau Testament IIIa, Labor et Fides, Genève 1991) Pour la Semaine de prière pour l’unité des chrétiens, du 18 au 25 janvier 2013, nous est proposé le thème de la marche, avec le prophète Michée : «…

La spécificité de l’éthique chrétienne

L’ultime est transcendant. L’ultime est une personne ; nous l’appelons Dieu. Il se rend visible dans la vulnérabilité humaine ; nous l’appelons croix ; il porte un nom : Jésus Christ. Sinon il est caché. Le vide des deuils et des « pourquoi » de l’existence humaine est matrice de naissance et de connaissance ; nous l’appelons résurrection. Ainsi, quand l’ultime se…