Quand est positive une théologie qui se dit négative

La théologie négative bien comprise –         s’abstient de qualifier Dieu par des attributs positifs, sachant que Dieu en soi est au-delà de toute qualification –         respecte donc Dieu dans son altérité –         parle de Dieu sur la base de ce que Dieu lui-même, selon la tradition biblique, communique de lui aux humains –         reçoit donc…

Une spiritualité bonne et bienveillante – Quelques critères

Spiritualité et spiritualités Suite à mes recherches sur la spiritualité dans les institutions sociales, puis le colloque sur la spiritualité à Kappel je propose quelques critères pour distinguer ce qu’on peut qualifier de spiritualité bonne et bienveillante, sans aucun jugement du contenu que celle-ci défend. Une spiritualité bonne et bienveillante –          rappelle la dignité humaine,…

Institution et folie, pour Charly une contradiction

Fondamentalement, institution et folie sont incompatibles. A la folie correspond la communauté, à l’institution la raison. Pour la folie, l’institution veut dire cadrage, contention et enfermement. Pour l’institution, la folie est chaos, éclatement, morcellement. Pour la raison la folie est folie. Pour la folie la raison est aussi folie, juste une autre folie. La raison…

« Suis-je a-mental ? »

  4ème article de la série On m’appelle handicapé Handicapé, personne handicapée, personne avec un handicap mental, personne mentalement handicapée, personne en situation de handicap, personne en quelle situation de handicap ? Me nommer est un casse-tête. Et moi, je ne peux pas participer à la discussion. Avec la folie, donc la maladie mentale, – d’ailleurs…

Charly se demande s’il a raison :

« Toute institution, même les Églises, devant le dilemme de défendre ses propres intérêts ou ceux des personnes pour lesquelles elle a été fondée, semble choisir les premiers. Pour se justifier, on parle ensuite d’intérêts supérieurs, chez l’État de raison d’État ; sans en donner une explication. Probablement, il n’y en a pas, si ce n’est…

Vivre dignement, c’est tromper la mort

Il y a une seule tromperie qui se justifie : tromper la mort. Le contrat est clair : nous devons tous mourir. La dignité humaine est donc vivre, malgré la mort. La mort, elle, n’a pas de dignité ; elle a seulement raison. Se suicider est donner raison à la mort, c’est remplir le contrat,…

Les « capabilités » selon Martha Nussbaum

Amartya Sen parle de « capabilité », l’ensemble des fonctionnements potentiellement accessibles à une personne, que ceux-ci soient réalisés ou non. Martha Nussbaum à son tour, suite au travaux d’Amartya Sen, parle de « capabilités humaines » au pluriel, « what people actually are able to do and to be, in a way informed by an intuitive idea of a…

L’axiome de la dignité humaine

« Axiome » et « dignité » sont parents et étroitement liés, comme et avec « humanité et personnalité ». Ils disent valeur et respect (cf. Kant qui distingue valeur et prix, ainsi que finalité et moyen ; mais aussi au-delà de Kant, dans le sens que tout être humain a de la valeur, pas seulement ceux et celles qui ont…

Communiquer avec des personnes mentalement handicapées – « Jeux de langage » (Ludwig Wittgenstein)

La communication avec des personnes mentalement handicapées est complexe, compliquée et difficile. Recourir à la notion de communication non-verbale, me semble-t-il, ne suffit pas. La simple distinction entre communication verbale et communication non-verbale ne correspond pas à la réalité qui, elle, comporte du verbal et du non-verbal, et si ce n’est que de la part…

Le miracle : éthique, esthétique … et religion ; « Wunder und Glaube », Walter Schmithals

Éthique et esthétique, disais-je, avec Wittgenstein, à la fin de  mon dernier article sur les miracles, dans ma lecture du petit livre « Wunder und Glaube » de Walter Schmithals, comme pistes pour répondre à la question de la compréhension du sens des miracles dans notre système de pensée scientifique moderne. Éthique et esthétique comme réalités transcendantales,…

Laïcité, communauté, institution

La laïcité est un concept sociologique et politique étroitement lié à la culture et à l’histoire française : la séparation entre l’Église et l’État. D’autres cultures, allemandes ou alémaniques par exemple, parleraient plutôt de sécularisation (« Verweltlichung »), processus mettant l’accent pour se représenter et s’expliquer le monde sur la raison, moins sur la foi ou la…

Les miracles – définition, hypothèses de travail

Constats, axiomes préalables : –          Une personne polyhandicapée ne pourra jamais marcher comme moi. –          Ce qui se passe est plus radical. –          C’est la raison fondamentale de la croix. –          Jésus et ses contemporains n’étaient pas dupes. Hypothèses de travail – hypothèses de vie : –          Un miracle est un événement extra-ordinaire. –          Mais les miracles…

Par rapport à la mission des institutions sociales : unité et diversité

Chaque résident et chaque collaborateur d’une institution sociale se situe, explicitement ou implicitement, par rapport à tous les autres, par rapport à l’institution en tant que telle et par rapport à tout ce que l’institution représentent pour lui au niveau symbolique. Pour chaque personne il y a en conséquence une multitude de triangles relationnels, éducatifs,…

Le handicap mental : entre autonomie et bienfaisance

Ma critique du libéralisme et du principe d’autonomie tels qu’ils sont vécus en politique, dans le social et dans la santé va assez loin. Mais ce n’est pas pour les démolir, au contraire, mais pour les renouveler. Ce renouvellement, comment s’y prendre ? Le principe d’autonomie pour tous ne peut être préservé qu’avec bienfaisance, bienfaisance libérale…

John Rawls, La justice comme équité

« La justice comme équité »[1] « La justice comme équité envisage les citoyens comme des personnes engagées dans la coopération sociale, et comme pleinement capables de remplir ce rôle pendant toute leur vie. «  p. 39 Encore une fois, que faire des personnes malades ou handicapées, avec une capacité réduite de « remplir ce rôle pendant toute leur…

John Rawls, Théorie de la justice

« Théorie de la justice »[1], « L’idée qui nous guidera est … que les principes de la justice valables pour la structure de base de la société sont l’objet de l’accord originel. Ce sont les principes mêmes que des personnes libres et rationnelles, désireuses de favoriser leurs propres intérêts, et placées dans une position initiale d’égalité, accepteraient…

Kant et l’autonomie

Immanuel Kant pense l’autonomie à partir de la volonté. Pour lui, cette dernière est le moteur pour toute la morale, ou l’éthique. Se pose la question, si, comment et dans quel sens la volonté va se réaliser et nous faire agir. Un bon vouloir, c’est le bien absolu, le noyau, ce qui est de plus…