L’islam conquérant (Shafique Keshavjee) – Ministérielle EERV 15.11.19 Crêt-Bérard

Je suis là pour parler de foi et de théologie. Il y va de la paix et de la guerre ; pourtant, dans notre débat, il n’y a que des hommes qui se manifestent. Qui suis-je pour critiquer Shafique Keshavjee ? J’ai énormément de respect pour toi, cher Shafique, mais cela ne change pas le contenu de…

Notre christianisme redevient-il conquérant ? Il est temps que nous sortons de notre silence

Nous avons perdu les colonies, et l’Amérique, après l’Allemagne, est « first » de nouveau Il y a des publications qui suscitent des réactions spontanées, intuitives et émotionnelles. Pour moi, c’était le cas lors de la première lecture, transversale, du livre «L’islam conquérant » de Shafique Keshavjee. Par la suite, lors de la deuxième lecture, les intuitions ont…

« L’islam conquérant » Et si Shafique Keshavjee avait raison ? Chantier de perplexité (Armin Kressmann)

Luc 9,50 et Luc 11,23 – Que faut-il accepter, tolérer ou récuser ? Inclusion et exclusion – Une contribution biblique au livre de Shafique Keshajee, « L’islam conquérant » Notre christianisme redevient-il conquérant ? Il est temps que nous sortons de notre silence Mea culpa ! Ma réaction aux propos tenus par Shafique Keshavjee dans son dernier livre « L’islam…

Lettre ouverte à Daniel Fatzer (EERV, Église évangélique réformée du canton de Vaud)

Lettre ouverte, donc publique, comme souhaité par toi, cher Daniel Cher Daniel, Me voici pour répondre au défi que tu me lances : tu attends de moi, comme de tous tes collègues, que je me positionne, publiquement, d’un côté ou de l’autre, avec toi ou contre toi. Avant de répondre à cette pro-vocation, – dans le…

Luc 10,1-9 (11) – Lc 10,1-9 Prédication « Quand paix rencontre paix il y a Règne de Dieu » (Armin Kressmann, EERV Cathédrale de Lausanne 3.7.16)

Exégèse Luc 10,1-10(11) Chers amis, « Dans quelque maison que vous entriez, dites d’abord : ‘Paix, … paix à cette maison.’ » Paix … à cette maison, paix à notre planète, à notre monde, à notre pays, à notre Église, paix à vous, à vous tous … Paix entre les religions, entre les Églises, et les confessions, paix…

Luc 2,22-40 Salut, présence, reconnaissance, réconfort et paix ; pistes exégétiques et homilétiques (commentaire)

Quand il est là, je suis là. Il s’agit d’être là, de « Dasein », d’être, tout simplement. Baptême de Maïva (« bienvenue ») Prolongement de Luc 2,1-20(21) « Pour Dieu tout enfant est légitime, quoi qu’il lui soit arrivé, à lui ou à sa maman » (avec la TOB (Traduction œcuménique de la Bible) ; André Chouraqui ; Loucas, Evangile…

Matthieu 3-13 Structure : « Violence et non-violence de la conversion et de la foi – Le sens de la vie – Le bonheur de vivre, ça suffit !?»

(avec la TOB (Traduction œcuménique de la Bible) ; Pierre Bonnard, L’Évangile selon Saint Matthieu, Labor et Fides, Genève 1982) Chapitre 3 « En ces jours-là paraît Jean le Baptiste … » (3,1) L’appel à la conversion (« metanoeô » … « seinen Sinn ändern, umdenken, die Gesamtmeinung über sich selbst ändern »1) Le règne des cieux s’est approché La puissance, voire…

Luc 2,1-20 (4-16) ; quelques notes exégétiques et homilétiques : « Trouver un place dans le monde et dans le cœur des humains »

(avec François Bovon ; L’évangile selon saint Luc ; Commentaire du Nouveau Testament IIIa, Labor et Fides, Genève 1991) Approfondissement voir Luc 2,1-20(21) « Pour Dieu tout enfant est légitime, quoi qu’il lui soit arrivé, à lui ou à sa maman » ; notes exégétiques et homilétiques (commentaire) v. 6.7 Il y a d’abord naissance, ensuite seulement discussion…

Penser « Dieu est amour » comme équation scientifique ?

Science est penser selon des règles (lois, formules, méthodes, etc.). « La science est dans son rôle en ne connaissant d’autre être, d’autre réalité, que celle qu’elle enferme dans ses formules. » (Boutrou[1]) Penser sans règles, est-ce possible ? Restent toujours les règles du langage. Peut-on penser sans langage ? Quand mon cerveau pense, me pense, selon quelles règles…

Jean 20,24-29 ; notes exégétiques et pistes homilétiques : « Thomas c’est moi » ou « La croix est ascension »

(avec Jean Zumstein ; L’évangile selon saint Jean (13-21) ; Labor et Fides, Genève 2007, p. 288-293 ; et André Chouraqui ; Iohanân, Evangile selon Jean ; JClattès, 1993, p. 304s) Le doute de Thomas dans son nom : « Didyme » – « je jumeau », signe de ce qu’il est, partagé entre deux. Rien ne pourra le convaincre sinon…

Signifier l’enveloppe de l’enveloppe de l’enveloppe : le passage du spirituel au religieux

Spiritualité et spiritualités Arrivé au point de comprendre la spiritualité comme enveloppe de l’enveloppe de l’enveloppe, s’impose finalement la question du religieux, sans penser tout de suite à son côté institutionnel : les situations extrêmes nous poussant aux limites (et parfois au-delà, probablement plus souvent qu’on ose l’admettre), l’ultime se manifeste. Accepter son impuissance ou insister…

Les actes de puissance – Miracles

Nouveau livre de la foi ; La foi commune des chrétiens ; Le Centurions, Paris 1976, p. 130s « Jésus lui-même a lié sa prédication sur le règne de Dieu à l’accomplissement d’actes de puissance[1]. Il a avant tout guéri des malades et chassé des démons.  … Mail il ne voulait pas se faire passer par…

Miracle et sens de la vie

« Im Wunder selbst soll Sinn gefunden werden. »

écrit Walter Schmithals, Wunder und Glaube, Neukirchen 1970, p. 24

« C’est dans le miracle que du sens doit être troué. »

Cette affirmation, – quand nous prétendons que l’événement du miracle est événement « ordinaire » ayant lieu dans le monde et que c’est seulement le regard sur l’événement qui le rend extraordinaire, donc miracle -, est-elle en contradiction avec la conviction que nous avons exprimée en disant que « le sens est hors monde et le transcende » ?

Je pense que non. Pourquoi ?