11.1 Soigner ou éduquer ?

Significations du handicap mental : 11.1 Soigner ou éduquer ? Soins, éducation, formation et enseignement ne se laissent pas séparer. Autrefois tenus ensemble au sein de chaque corps de métier, – « le pasteur, le médecin et l’instituteur » -,  et s’inscrivant dans une vision du monde plus ou moins homogène commune, – « le village, son église…

Significations du handicap mental 2 – Il s’agit de « profession »

Significations du handicap mental : 2 Il s’agit de « profession » « Des théories ne se laissent pas vérifier ; mais elles peuvent faire leur preuve. » (Karl Popper[1]) Parler du handicap (mental) n’est pas faire de la science naturelle, comme les débats autour de la « Classification du fonctionnement, du handicap et de la santé (CIF) » l’illustrent, même pas…

Le handicap sévère, pour toi, pour moi

Tout simplement, pragmatique Faire avec, vivre avec ; pas eux, mais toi, moi Objectivement Le sens, l’ultime, Dieu ? Révolte, interrogation, résilience, foi, scandale, dans le désordre L’homme, enfin humain ; sa dignité, sa condition – la condition humaine Ecce homo, voire ecce, rien qu’ecce ; être dans le miroir La science, la médecine, l’État,…

Signifier l’enveloppe de l’enveloppe de l’enveloppe : le passage du spirituel au religieux

Spiritualité et spiritualités Arrivé au point de comprendre la spiritualité comme enveloppe de l’enveloppe de l’enveloppe, s’impose finalement la question du religieux, sans penser tout de suite à son côté institutionnel : les situations extrêmes nous poussant aux limites (et parfois au-delà, probablement plus souvent qu’on ose l’admettre), l’ultime se manifeste. Accepter son impuissance ou insister…

La spiritualité : l’enveloppe de l’enveloppe de l’enveloppe

Spiritualité et spiritualités Dans une série d’articles j’ai approfondi le modèle bio-psycho-social de l’être humain proposé pour remplacer le modèle bio-médical en médecine par George L. Engel. J’ai montré que s’impose une quatrième dimension, la spirituelle, sous deux formes : 1. justement comme quatrième dimension, ce qui nous mène vers une modèle spirito-bio-psycho-social ou bio-psycho-socio-spirituel, 2.…

Comment parler du Dieu absent ? Une théologie palliative

On l’appelle « théologie négative » ; je n’aime pas ce terme. Pour opposer une vision autre à une théologie affirmative qui risque d’enfermer Dieu en ce qu’il n’est pas, j’utiliserais d’autres termes : mystère, croix, abîme, Dieu caché, incertitude, tâtonnement, et la théologie qui en résulte est mystique, et tournée vers l’éthique, une théologie profondément biblique,…

Des résidents face à la charte de leur institution : un équilibre à trouver entre le contractuel et l’affectif

Ce qui avait été avancé par un groupe de résidents de l’Institution de Lavigny comme valeurs, ce qui compte dans leur vie,  était le point de départ pour faire un travail sur la charte de cette institution. Après avoir récolté les valeurs des résidents, nous leur avons demandé de les mettre en relation avec les valeurs et…

Le jeu comme enjeu – Johan Huizinga

J’ai proposé le concept du jeu comme mode de communication fondamental, notamment avec des personnes mentalement handicapées. Cela pour plusieurs raisons : La réalité de l’autre en tant que telle et comme il la conçoit nous échappera toujours La distinction entre ce qui est « sérieux » et ce qui est « jeu » est en conséquence discutable Le jeu…