La transfiguration comme pratique réflexive – réflexion sur l’atteinte à la dignité humaine

Dans une lecture moderne, le récit de la transfiguration, la métamorphose de Jésus (évangile selon Marc, chapitre 9), décrit ce que nous appelons aujourd’hui une pratique réflexive. Le changement de perspective qui s’impose aujourd’hui, – la relecture des miracles sans « effets spéciaux », sans événements d’ordre sur- ou supranaturel -, nous mène à voir dans ce…

Quand la guérison de l’autre passe par la guérison de soi, c’est ça le miracle biblique

Croire que Jésus ait guéri physiquement l’enfant épileptique et aphasique (évangile selon Marc 9,14-29) est naïf et une insulte à l’égard de toute personne épileptique, aphasique ou autrement handicapée. Cette croyance nous fais croire que leur guérison est une affaire de leur foi. Mais croire que la guérison soit uniquement spirituelle est aussi déplacé. Ce qui…

Marc 9,14-29 ; notes exégétiques et homilétiques : « guérison par intégration dans et transformation de la communauté »

Comme pour les récits de guérison en général, en Marc 9,14-29 aussi il est question de (ré)intégration dans la communauté de celui ou celle qui s’est retrouvé en situation d’exclusion. Ceci pourrait être compris comme l’essence même de ce qu’est la guérison et un miracle en un sens moderne. Gnilka[1] parle de rétablissement totale (de…

Marc 9,14-29 ; notes exégétiques et homilétiques : « Qui suis-je ? » et « Qui est ‘le des morts se relever’ ? »

J’ai commencé mon étude du récit de « guérison d’un enfant épileptique » (Marc 9,14-29) avec quelques axiomes et postulats. Je disais : « … ce texte n’a rien à faire avec de la science, tout en reprenant d’une manière détaillée et précise la phénoménologie d’un enfant épileptique et aphasique, ainsi que la détresse morale de son père. Il ne…

Marc 9,14-29 Épilepsie et handicap – Paroles de résidents de l’Institution de Lavigny

Dans la célébration du 6.7.12, avec des résidents de l’Institution de Lavigny, nous avons lu le récit de guérison de l’enfant épileptique, puis discuté les uns avec les autres. Plusieurs résidents se sont prononcés ; voici deux brefs témoignages : « J’ai fait cent crises par jour. Je le sens, je me bats. Je tombe par terre. Se…