Questionnement adressé aux amiEs féministes

C’est avec un certain agacement, encore mesuré, que je vois des féministes qui défendent la cause de la femme sans combattre explicitement les autres formes de discrimination : celle des étrangers, des personnes handicapées, des homosexuels, des requérants d’asile, etc. Dans le débat sur un rite pour partenaires enregistrés dans l’Église évangélique réformée du canton de…

Réflexion sur un rite de bénédiction des couples homosexuels : le débat sur l’homosexualité n’est pas un débat sur l’homosexualité

Je me suis déjà prononcé sur le sens d’un rite de bénédiction des couples homosexuels. De quel droit refuserions-nous de bénir une union, une alliance d’amour mutuel, libre, conscient, consentant et symétrique quelle qu’elle soit ? Et quel serait un argumentaire encore valable pour maintenir comme seul modèle de famille celui que nous appelons « traditionnel »,…

Jean 9,1-3 ; notes exégétiques et homilétiques : Le handicap, la faute à qui ? « C’est pour que les oeuvres de Dieu se manifestent en lui », en qui, par qui ?

(avec la Traduction oecuménique de la bible, TOB 1988 ; Kathy Black, Evangile et handicap, Une prédication pour restaurer la vie, Labor et Fides, Genève 1999 ; Walter Bauer, Wörterbuch zum Neuen Testament, de Gruyter, Berlin 1988) « En passant, Jésus vit un homme aveugle de naissance. Ses disciples lui posèrent cette question : ‘Rabbi, qui a péché pour…

Eglise évangélique réformée (EERV) – Rite de bénédiction des couples homosexuels

J’aime mon Eglise non parce qu’elle aime la modernité, mais parce qu’elle aime tout être humain, quel qu’il soit, quoi qu’il fasse, quoi qu’il croit, non pas parce qu’il fait ce qu’il fait, parce qu’il croit ce qu’il croit, mais parce qu’il est ce qu’il est : un être aimé de Dieu. J’aime mon Eglise parce…

Charly et les oeuvres de Dieu

« … c’est pour que les oeuvres de Dieu se manifestent lui. » Il est trisomique, il est autiste, il est aveugle, il est polyhandicapé … … il est lui-même … … oeuvre de Dieu … … et invité à se manifester comme telle. Le mal n’est pas sa trisomie, son autisme, sa cécité ou son polyhandicap.…