Portait de doyen (EERV)

Déontologie pastorale – Lien vers plusieurs textes Voici ma vision du décanat : Le doyen – il est aussi féminin, surtout féminin – est bienveillant. Il est bien et il veille. Il est bien, sans être meilleur que les autres, mais les autres reconnaissent qu’il est bien. Il est bien, mais il n’est pas parfait ;…

Première lettre aux Corinthiens 1,1-17 – Notes homilétiques en vue de la Semaine de prière pour l’unité des chrétiens – L’enfant est crucifié

L’enfant de Noël ou de l’Épiphanie est l’enfant crucifié, l’enfant en nous-mêmes que nous crucifions (devons crucifier) en devenant « adultes » (« hautain » ; de la même racine). Le retrouver, comme et en tant qu’adulte, est résurrection. La finalité de Noël est Pâques, et la finalité de Pâques est Noël. Il s’agit toujours de naissance. (avec la TOB ;…

Cet œcuménisme qui nous précède – L’hospitalité eucharistique en institution socio-éducative

Il y a des lieux où ne pas pratiquer l’hospitalité eucharistique, voire l’intercommunion, serait péché par excellence : refuser la présence réelle de Dieu en Jésus Christ. Il y a des lieux où l’œcuménisme nous précède ; rien à construire, rien à chercher, rien à discuter ou à contester. Il y a des lieux qui…

Déontologie pastorale, une proposition (Armin Kressmann, EERV Église évangélique réformée du canton de Vaud)

Déontologie pastorale – Lien vers plusieurs textes Pour une déontologie1 pastorale2 1 PasteurE est une profession. 1.1 Profession veut dire et vocation (appel, « Berufung » ; « que voulons-nous professer ? ») et métier (professionnalisme, « Beruf »). 1.2 La vocation de pasteurE3 est de proclamer l’Évangile, en paroles et en actes (dont, mais pas exclusivement, les sacrements et tout ce qui est sacramentel…

Spiritualité et religion, comment les distinguer (définitions) ?

Spiritualité définitions Spiritualité et spiritualités Religion donne « Gestalt » à la spiritualité Dans mon dernier article « Le handicap comme ‘Gestalt’ » j’ai affiné la vision de la spiritualité et sa place dans une conception bio-psycho-social de l’être humain. Cette démarche a laissé vacant cette quatrième dimension auparavant nommée « l’explicite spirituel ». Existe-t-elle et de quoi serait-elle faite ?…