Éthiques et bioéthique

Sur ethikos.ch Généralités La bioéthique classique Les fondements multiples de la (bio)éthique Grammaires éthiques, spirituelles, religieuses Principlisme – Bioéthique – Spiritualités Libéralismes et communautarismes (Kant, Rawls, Walzer) Justification du paternalisme (John Rawls) et l’éthique d’avocature (Micha Brumlik) La spécificité de l’éthique chrétienne Éthique et éthiques Éthiques ou morales Une éthique chrétienne La spécificité de l’éthique…

« Le salut est hors Église » – « Accueil radical et Inclusion » (Armin Kressmann)

Le salut est hors Église ; l’Église existe pour que cette promesse se réalise aussi. Le salut passe par les « idiotaï »10 ; ce n’est que dans notre « idiotitude » que Dieu, en Jésus Christ, peut nous sauver, nous, gens d’Église aussi. L’appel qui nous est adressé est de devenir ce que nous sommes fondamentalement devant Dieu, des « idiots », des personnes « quelconques », comme Pierre et Jean en Actes 4, « ni Juif, ni Grec ; ni esclave, ni homme libre ; ni homme, ni femme ; car tous, vous n’êtes qu’un en Jésus Christ ».

Déontologie pastorale, une proposition (Armin Kressmann, EERV Église évangélique réformée du canton de Vaud)

Déontologie pastorale – Lien vers plusieurs textes Pour une déontologie1 pastorale2 1 PasteurE est une profession. 1.1 Profession veut dire et vocation (appel, « Berufung » ; « que voulons-nous professer ? ») et métier (professionnalisme, « Beruf »). 1.2 La vocation de pasteurE3 est de proclamer l’Évangile, en paroles et en actes (dont, mais pas exclusivement, les sacrements et tout ce qui est sacramentel…

Une théologie à la lumière de « facebook » et « facebook » à l’épreuve de la théologie ?

Peut-on faire de la théologie à la lumière de « facebook », et « facebook » à la lumière de la théologie, ne devrait-on même pas le faire, en tant que théologiens, en cette époque où « tout le monde » se met sur les « réseaux sociaux », que d’ailleurs l’Église (pré)figure à sa manière depuis longtemps : décliner ses rôles et fonctions…

En discussion, la spiritualité – Symposium Kappel 2011

Du 26 au 28 mai 2011, à Kappel, la faculté de théologie de l’Université de Zurich, sous l’égide du professeur Ralph Kunz, théologie pratique, et de Claudia Kohli Reichenbach, a organisé un symposium sur la spiritualité. Devant un auditoire d’une quarantaine de personnes, chercheurs et praticiens, des intervenants théologiens de différents pays d’Europe et des…

Comment parler du Dieu absent ? Une théologie palliative

On l’appelle « théologie négative » ; je n’aime pas ce terme. Pour opposer une vision autre à une théologie affirmative qui risque d’enfermer Dieu en ce qu’il n’est pas, j’utiliserais d’autres termes : mystère, croix, abîme, Dieu caché, incertitude, tâtonnement, et la théologie qui en résulte est mystique, et tournée vers l’éthique, une théologie profondément biblique,…

Handicap mental : l’autonomie et le droit suisse

En droit suisse, le terme « autonomie », – du grec auto nomos, se donner sa propre loi -, ne figure en général que dans des textes concernant des institutions (des « publics », J. Dewey, ou des « associations », M. Walzer) comme les communes, les Eglises, l’Etat, les universités et les écoles polytechniques, etc.[1] En principe, c’est une évidence ;…

L’État et la spiritualité

« Dérégulation des identités religieuses ‘historiques’, prolifération des nouveaux mouvements spirituels, incertitudes juridiques et politiques de la gestion publique du religieux : tous les pays occidentaux doivent faire face aujourd’hui à ces problèmes en mobilisant les ressources juridiques et culturelles qu’ils tiennent de l’histoire. » (Danièle Hervieu-Léger)[1] Dans son attitude face aux religieux, l’État libéral moderne est désécurisé : sécularisation,…

Rawls et le handicap mental

Par rapport aux enjeux qui nous préoccupent, – autonomie et handicap -, un des tout grands défis est et sera encore davantage dans l’avenir de tenir ensemble les différentes dimensions de l’autonomie. Il n’y a pas seulement la pluralité des valeurs et la multiculturalité à prendre en considération, mais aussi l’interdépendance de plus en plus…

Le Paraclet, Dieu avocat, tuteur général des exclus de la Cité

« C’est votre avantage que je m’en aille ; en effet, si je ne pars pas,le Paraclet, l’Esprit Saint, ne viendra pas à vous ; si, au contraire, je pars, je vous l’enverrai. » dit le Christ à ses disciples.

Il est loin, loin de nous,au ciel, auprès du Père, « à sa droite », dit la tradition ; nous avons parcouru sa vie, – à travers les fêtes, de Noël à l’Ascension -, même au-delà, jusqu’à Pentecôte.

Tout est accompli, tout se retrouve en Dieu, au ciel,et nous voici, seuls, sur terre, les uns avec les autres, les uns devant les autres.

Devant moi, vous, cette assemblée bien particulière, résidents, patients, travailleurs, bénévoles et quelques paroissiens de Lavigny et de l’autre côté, devant vos postes de radio, vous, chers auditeurs, chères auditrices.

Devant moi, … Alex, Bernard, Marilyne, Gaëlle, Sylvie, Edmond, Walter … devant moi ces résidents et patients de Lavigny, dont beaucoup ne parlent pas, ou peu, et qui, dans notre monde, dans notre société, sont des « sans voix », des « invalides »,

– quel mot terrible, d’ailleurs, « invalides » -,

« interdits », selon le Code civile suisse, sans voix.

Et nous parlons d’intégration …