Théologie (judéo-chrétienne) et ecclésiologie

Théologie, pour moi, sans consulter des livres spécialisés et sans recherche « Google » non plus : Par la ré-flexion, le va-et-vient entre notre vie et la parole biblique, et dans un esprit partagé, – Esprit de Dieu pour les croyants, donc dans la prière -, théologie est entrer en relation avec l’ultime et les questions qu’il pose,…

Vocation est provocation

Être appelé est être appelé « en vue de », « pour » quelque chose ou quelqu’un … « pour » … « pro-téger », en faveur de, aider, le mieux « pour » … au nom de, à la place de « pour » … en vue de « pour » … selon, en rapport avec « provocation » … appel … être appelé et défier

Matthieu 4,12-23 – « Quand le père, en son fils, suit son fils – Il délaisse sa patrie, la cathédrale » ; notes exégétiques et pistes homilétiques (commentaire)

Matthieu 4,12-23 ; le texte (TOB) (avec la TOB (Traduction œcuménique de la Bible) ; André Chouraqui ; Matyah, Evangile selon Matthieu ; JClattès, 1992 ; Pierre Bonnard, L’Évangile selon Saint Matthieu, Labor et Fides, Genève 1982) v. 12 Jean-Baptiste est « livré », comme sera livré Jésus, « selon le dessein de Dieu » (TOB) Quelles sont la part humaine…

Première lettre aux Corinthiens 1,1-17 – Notes homilétiques en vue de la Semaine de prière pour l’unité des chrétiens – L’enfant est crucifié

L’enfant de Noël ou de l’Épiphanie est l’enfant crucifié, l’enfant en nous-mêmes que nous crucifions (devons crucifier) en devenant « adultes » (« hautain » ; de la même racine). Le retrouver, comme et en tant qu’adulte, est résurrection. La finalité de Noël est Pâques, et la finalité de Pâques est Noël. Il s’agit toujours de naissance. (avec la TOB ;…

Luc 5,1-11 ; notes exégétiques et homilétiques : Le regard qui appelle, le regard qui guérit

(avec la Traduction œcuménique de la Bible (TOB) ; André Chouraqui ; Loucas, Evangile selon Luc ; JClattès, 1993 ; François Bovon ; L’évangile selon saint Luc ; Commentaire du Nouveau Testament IIIa, Labor et Fides, Genève 1991) La vocation des premiers disciples[1] Comment prendre le large, traverser l’eau sans couler, sans s’enfoncer ? En prenant la barque En suivant…