Un acte symbolique avec les jeunes pour chasser les démons qui nous hantent (Marc 1,21-28)

Commencer avec le commencement : « Au commencement – Noël, chez Marc, une nouvelle année, une vie nouvelle » – « Évangile de Jésus Christ, Fils de Dieu », Jean-Baptiste, le baptême de Jésus, sa tentation au désert et sa proclamation de l’Évangile : « Le moment décidé par Dieu est arrivé, et le Royaume de Dieu est tout près de Vous.…

Chasser les esprits sales de nos Églises (Marc 1,21-28 (Mc 1,21-28) ; commentaire, exégèse)

Un acte symbolique avec les jeunes pour chasser les démons qui nous hantent (Marc 1,21-28) (avec la TOB, Traduction œcuménique de la Bible ; Etienne Trocmé, l’Évangile selon Saint Marc, Labor et Fides, 2000 ; Elian Cuvillier, L’évangile de Marc, Bayard, Labor et Fides, 2002) Tout le début de l’évangile de Marc, – invitation que Jésus nous…

L’Évangile de l’enfance de Jésus selon Matthieu (Mt 1,1-2.3) – Comment, enfin, devenir enfant ?

« Quatre péricopes … qui place le lecteur immédiatement devant le fait accompli de « Jésus appelé Christ » (1,16.18) sauveur de son peuple (1,21) roi des juifs (2,2 ; habitants de la Judée selon Chouraqui) adoré par les mages (2,11) mais méconnu et rejeté par les autorités officielles de son peuple (2,13-23) … C’est tout l’Évangile matthéen qui…

Matthieu 2,1-12 (Mt 2,1-12) Épiphanie : l’enfant au centre – où est l’enfant roi ? (commentaire, exégèse, piste homilétique)

L’Évangile de l’enfance de Jésus selon Matthieu (Mt 1,1-2.3) – Comment, enfin, devenir enfant ? Quand l’enfant prend le pouvoir, cet enfant que nous avons l’habitude d’appeler « enfant roi », égocentrique et tout-puissant, il se comporte comme l’adulte d’aujourd’hui ; il n’est plus enfant ; c’est un enfant perdu, en tout cas une enfance perdue. Ce n’est pas…

Noël – Aimer soi-même parce qu’on aime l’autre (Marc 12, Matthieu 22, Luc 10) ou Quand l’amour ne suffit pas

Parlons d’amour, toujours et encore une fois. Aimer l’autre et soi-même dans son altérité n’est pas une question de l’amour du prochain, mais de l’amour de celui, ou de celle, qui est lointain, caché, inatteignable en soi, même soi-même en ce qui nous est étranger et obscur en nous-mêmes. La Bible sait de quoi elle…