Prier, c’est facultatif, agir obligatoire, c’est ça la condition chrétienne

Dans la bible, pour Matthieu, me semble-t-il, la prière est facultative (Mt 6,5-8), mais proclamer que le Règne des cieux s’est approché, guérir les malades, ressusciter les morts, purifier les lépreux et chasser les démons obligatoires (Mt 10,7.8). Par rapport à la prière, en Mt 6, trois fois « quand », « otan » en grec, « chaque fois que »,…

« Les sourds ne cherchent pas tant à entendre qu’à être entendus » Jean-Charles Bichet

Suite à un article sur sourds.net : « Une question inquiétante pour l’avenir des enfants sourds implantés intégrés individuellement » « La question est en fait encore plus profonde : celle de l’identité. Qu’elles soient traitées, appareillées, démutisées, oralisées, opérées (et j’en passe), malgré toutes les interventions qu’on a jugé bon de leur faire subir, ou bien auxquelles…

Jean 9 (Jn 9) Une piste exégétique et homilétique – Œuvrer les œuvres de Dieu

Les œuvres bonnes : œuvrer (« ergazomaï », « erga »)… et « créer » (« poïein ») … les œuvres de Dieu (Genèse, évangile selon Jean) (avec Jean Zumstein, L’évangile selon saint Jean (1-12), Labor et Fides, Genève 2014) « Le récit de Jn 9 met en œuvre un langage symbolique. Le propre du langage symbolique consiste dans l’articulation d’un second…

Jean 9 (Jn 9) dans le structure de l’évangile selon Jean (avec la TOB et Jean Zumstein)

Prologue 1,1-18 Il constitue l’horizon herméneutique sur le fond duquel le chapitre 9 doit être lu. La venue de la révélation dans le monde (la Parole) et l’illumination (la lumière) de l’être humain. Récit de la vie de Jésus 1,19-20,31 Révélation de Jésus devant le monde 1,19-12,50 La décision de la foi 6,60-71 Le conflit…

« Le salut est hors Église » – « Accueil radical et Inclusion » (Armin Kressmann)

Le salut est hors Église ; l’Église existe pour que cette promesse se réalise aussi. Le salut passe par les « idiotaï »10 ; ce n’est que dans notre « idiotitude » que Dieu, en Jésus Christ, peut nous sauver, nous, gens d’Église aussi. L’appel qui nous est adressé est de devenir ce que nous sommes fondamentalement devant Dieu, des « idiots », des personnes « quelconques », comme Pierre et Jean en Actes 4, « ni Juif, ni Grec ; ni esclave, ni homme libre ; ni homme, ni femme ; car tous, vous n’êtes qu’un en Jésus Christ ».