Le procéduralisme

Le procéduralisme ne se prononce pas sur la validité des normes, mais sur la manière d’amener les arguments pour ou contre elles. Devant la pluralité des opinions, il mise sur la capacité de communication humaine en vue d’une intercompréhension. Il compte non pas sur une rationalité instrumentale, mais communicationnelle. Moralement juste est ce qui pourrait…

L’éthique des devoirs (déontologique)

Le représentant classique d’une éthique philosophique du devoir est Emmanuel Kant . C’est dans les « Fondements de la métaphysique des mœurs » qu’il développe ses idées. Il formule sa norme (donnée « de l’extérieur » ou « d’en haut » comme nous disions auparavant ), LA norme, comme un impératif appelé catégorique, qu’il donne…

L’utilitarisme

L’utilitarisme cherche à maximiser le bien-être du plus grand nombre ; dans sa version évoluée il dépasse le pur hédonisme (le plaisir comme principe de vie) en tenant compte du principe de réalité (la résistance de la réalité qui provoque des échecs et des souffrances). « La bonne décision sera celle qui produit le meilleur…

La bioéthique classique

La bioéthique classique, ce qu’on appelle aussi le « principlisme », se fonde sur quatre grands principes : L’autonomie La bienfaisance La non-malfaisance La justice ou l’équité Ces principes sont posés sans trop se soucier de leurs fondements. Ils trouvent un consensus là, – au niveau du fondement philosophique, idéologique, théologique, spirituel, etc. -, où…

« En situation de handicap » – Claude Hamonet, Marie de Jouvencel

« Être handicapé, c’est être en situation de handicap. » « Constitue une situation de handicap le fait, pour une personne, de se trouver, de façon durable, limitée dans ses activités personnelles ou restreinte dans sa participation à la vie sociale du fait de la confrontation interactive entre ses fonctions physiques, sensorielles, mentales et psychiques lorsqu’une ou plusieurs…

Bientraitance

La bientraitance englobe tout ce qui favorise l’épanouissement de la personne, s’adapte à ses besoins divers (psychologiques, physiologiques, affectifs, etc.) et permet un développement harmonieux. La bientraitance impose : – un ensemble de comportements, d’attitudes respectueuses de la personne, – la recherche d’un environnement adapté, – l’exigence de professionnalisme. La bientraitance renvoie à l’idée de…

Maltraitance

« On peut légitimement parler de maltraitance lorsque, dans l’accueil, l’accompagnement et le traitement institutionnels d’une personne, sa dignité, son autonomie, son intégrité corporelle, ses besoins fondamentaux, sa liberté de mouvement, sa mobilité sociale ou ses droits à la propriété sont ignorés, entravés ou diminués sans motifs connus et reconnus. » Définition donnée par la…

Détresse spirituelle

« Etat dans lequel un individu (…) éprouve ou risque d’éprouver une perturbation à l’égard du système de valeurs ou de croyances qui lui apportent la force, l’espoir et qui donne sens à sa vie. » (Rochat, Etienne et al. ; Rapport du Groupe de Travail ; p. 10) cf. aussi sur ce site « Spiritualité…

Transdisciplinarité

« La capacité d’un professionnel à enrichir sa pratique de données issues de disciplines différentes de la sienne, sans perdre sa spécificité » (G. Saulus ; Modèle structural du polyhandicap ; Psychiatrie de l’enfant, vol. 51, no.1, 2008, p. 162)

Prégnance

« En matière de la théorie de la forme (« Gestalttheorie »), la prégnance désigne « la vivacité et l’efficacité par lesquelles une forme s’impose » ; elle désigne la force avec laquelle s’impose la liaison structurale entre les différentes composantes de la structure (ici en l’occurrence, AK)-polyhandicap. » Georges Saulus ; Modèle structural du polyhandicap ; Psychiatrie de l’enfance, vol. 51,…

Raison – Définition

Le mot français « raison » vient du latin re-, « compter », reri, ratus, « compter », puis « juger », ratus « qui est compté » d’où « approuvé » (Dictionnaire des racines des langues européennes ; Larousse, Paris 1949) Ancien français raisnier (de rationare), « raisonner » ; français « ratifier, raison, raisonner, ration » Dans l’indo-européen la racine re- signifie « bien, propriété », ce qui a donné en…

Transcendance – Définition

« Une réalité est dite transcendante par rapport à une autre quand elle est d’une autre nature, d’un ordre d’existence supérieur et irréductible aux actes de la connaissance. » (Jean-Claude Piguet ; Penser avec les mots) Transcendental (Kant) : nach der Bedingung der Möglichkeit fragend (qui cherche la condition de la possibilité) « Est transcendantal la méthode qui,…

Altérité et différence – Définition

« Il serait nécessaire de distinguer la problématique de la différence et celle de l’altérité. … Sur un plan historique la coupure se constate entre l’avant Révolution française, où la problématique de l’altérité permet à la fois des pratiques de réclusion et de tolérance, et le processus de démocratisation, sur le registre de la différence et…

Stigmate – Définition

« Les Grecs … inventèrent le terme de stigmate pour désigner des marques corporelles destinées à exposer ce qu’avait d’inhabituel et de détestable le statut moral de la personne ainsi signalée. Ces marques étaient gravées sur le corps au couteau ou au fer rouge, et proclamaient que celui qui les portait était un esclave, un criminel…

« Axiome » – Définition

Dictionnaire culturel en langue française ; Le Robert, Paris 2005 « grec axiôma, de axioun « juger digne, valable », de la famille du latin agere « conduire » (AK, donc agir) 1 Philos. Vérité indémontrable mais évidente pour quiconque en comprend le sens (principe premier), et considérée comme universelle. Postulat et axiome … évidence, prémisse 2 Cour. Proposition admise…

« Lebensform » (Ludwig Wittgenstein)

« … Tatsache, das wir so und so handeln … » (Ludwig Wittgenstein ; Bemerkungen über die Philosophie der Psychologie ; Suhrkamp, Frankfurt 1984, Bd. I, §630) Pour une discussion du terme « Lebensform » chez Wittgenstein voir Michael Kober ; Die Funktion des Begriffs Lebensform bei Wittgenstein

Grammaire – Définition

« Ensemble des règles à suivre pour parler et écrire correctement une langue. Ensemble des règles (d’un art). » (Dictionnaire culturel en langue française) Définitions, sans les abandonner, qui seraient à revisiter avec Wittgenstein.

« Interdiction » – Code civil suisse

Art. 369 B. Interdiction I. Maladie mentale et faiblesse d’esprit 1 Sera pourvu d’un tuteur tout majeur qui, pour cause de maladie mentale ou de faiblesse d’esprit, est incapable de gérer ses affaires, ne peut se passer de soins et secours permanents ou menace la sécurité d’autrui.