Évangile selon Marc 8,27 à 9,37 ; traduction œcuménique de la bible (TOB)

8,27 Jésus s’en alla avec ses disciples vers les villages voisins de Césarée de Philippe. En chemin, il interrogeait ses disciples : « Qui suis–je, au dire des hommes ? » 28  Ils lui dirent : « Jean le Baptiste ; pour d’autres, Elie ; pour d’autres, l’un des prophètes. » 29  Et lui leur demandait : « Et vous, qui dites–vous que je suis ? » Prenant la parole, Pierre lui répond : « Tu es le Christ. » 30  Et il leur commanda sévèrement de ne parler de lui à personne.

31  Puis il commença à leur enseigner qu’il fallait que le Fils de l’homme souffre beaucoup, qu’il soit rejeté par les anciens, les grands prêtres et les scribes, qu’il soit mis à mort et que, trois jours après, il ressuscite. 32  Il tenait ouvertement ce langage.

Pierre, le tirant à part, se mit à le réprimander. 33  Mais lui, se retournant et voyant ses disciples, réprimanda Pierre ; il lui dit : « Retire–toi ! Derrière moi, Satan, car tes vues ne sont pas celles de Dieu, mais celles des hommes. »

34  Puis il fit venir la foule avec ses disciples et il leur dit : « Si quelqu’un veut venir à ma suite, qu’il se renie lui–même et prenne sa croix, et qu’il me suive. 35  En effet, qui veut sauver sa vie, la perdra ; mais qui perdra sa vie à cause de moi et de l’Evangile, la sauvera. 36  Et quel avantage l’homme a–t–il à gagner le monde entier, s’il le paie de sa vie ? 37  Que pourrait donner l’homme qui ait la valeur de sa vie ? 38  Car si quelqu’un a honte de moi et de mes paroles au milieu de cette génération adultère et pécheresse, le Fils de l’homme aussi aura honte de lui, quand il viendra dans la gloire de son Père avec les saints anges. »

9,1 Et il leur disait : « En vérité, je vous le déclare, parmi ceux qui sont ici, certains ne mourront pas avant de voir le Règne de Dieu venu avec puissance. » 2  Six jours après, Jésus prend avec lui Pierre, Jacques et Jean et les emmène seuls à l’écart sur une haute montagne. Il fut transfiguré devant eux, 3  et ses vêtements devinrent éblouissants, si blancs qu’aucun foulon sur terre ne saurait blanchir ainsi. 4  Elie leur apparut avec Moïse ; ils s’entretenaient avec Jésus. 5  Intervenant, Pierre dit à Jésus : « Rabbi, il est bon que nous soyons ici ; dressons trois tentes : une pour toi, une pour Moïse, une pour Elie. » 6  Il ne savait que dire car ils étaient saisis de crainte. 7  Une nuée vint les recouvrir et il y eut une voix venant de la nuée : « Celui–ci est mon Fils bien–aimé. Ecoutez–le ! » 8  Aussitôt, regardant autour d’eux, ils ne virent plus personne d’autre que Jésus, seul avec eux.

9  Comme ils descendaient de la montagne, il leur recommanda de ne raconter à personne ce qu’ils avaient vu, jusqu’à ce que le Fils de l’homme ressuscite d’entre les morts. 10  Ils observèrent cet ordre, tout en se demandant entre eux ce qu’il entendait par « ressusciter d’entre les morts ».

11  Et ils l’interrogeaient : « Pourquoi les scribes disent–ils qu’Elie doit venir d’abord ? » 12  Il leur dit : « Certes, Elie vient d’abord et rétablit tout, mais alors comment est–il écrit du Fils de l’homme qu’il doit beaucoup souffrir et être méprisé ? 13  Eh bien ! je vous le déclare, Elie est venu et ils lui ont fait tout ce qu’ils voulaient, selon ce qui est écrit de lui. »

14 En venant vers les disciples, ils virent autour d’eux une grande foule et des scribes qui discutaient avec eux. 15  Dès qu’elle vit Jésus, toute la foule fut remuée et l’on accourait pour le saluer. 16  Il leur demanda : « De quoi discutez–vous avec eux ? » 17  Quelqu’un dans la foule lui répondit : « Maître, je t’ai amené mon fils : il a un esprit muet. 18  L’esprit s’empare de lui n’importe où, il le jette à terre, et l’enfant écume, grince des dents et devient raide. J’ai dit à tes disciples de le chasser, et ils n’en ont pas eu la force. » 19  Prenant la parole, Jésus leur dit : « Génération incrédule, jusqu’à quand serai–je auprès de vous ? Jusqu’à quand aurai–je à vous supporter ? Amenez–le–moi. » 20  Ils le lui amenèrent. Dès qu’il vit Jésus, l’esprit se mit à agiter l’enfant de convulsions ; celui–ci, tombant par terre, se roulait en écumant. 21  Jésus demanda au père : « Depuis combien de temps cela lui arrive–t–il ? » Il dit : « Depuis son enfance. 22  Souvent l’esprit l’a jeté dans le feu ou dans l’eau pour le faire périr. Mais si tu peux quelque chose, viens à notre secours, par pitié pour nous. » 23  Jésus lui dit : « Si tu peux !… Tout est possible à celui qui croit. » 24  Aussitôt le père de l’enfant s’écria : « Je crois ! Viens au secours de mon manque de foi ! » 25  Jésus, voyant la foule s’attrouper, menaça l’esprit impur : « Esprit sourd et muet, je te l’ordonne, sors de cet enfant et n’y rentre plus ! » 26  Avec des cris et de violentes convulsions, l’esprit sortit. L’enfant devint comme mort, si bien que tous disaient : « Il est mort. » 27  Mais Jésus, en lui prenant la main, le fit lever et il se mit debout. 28  Quand Jésus fut rentré à la maison, ses disciples lui demandèrent en particulier : « Et nous, pourquoi n’avons–nous pu chasser cet esprit ? » 29  Il leur dit : « Ce genre d’esprit, rien ne peut le faire sortir, que la prière. »

30 Partis de là, ils traversaient la Galilée et Jésus ne voulait pas qu’on le sache. 31  Car il enseignait ses disciples et leur disait : « Le Fils de l’homme va être livré aux mains des hommes ; ils le tueront et, lorsqu’il aura été tué, trois jours après il ressuscitera. » 32  Mais ils ne comprenaient pas cette parole et craignaient de l’interroger.

33  Ils allèrent à Capharnaüm. Une fois à la maison, Jésus leur demandait : « De quoi discutiez–vous en chemin ? » 34  Mais ils se taisaient, car, en chemin, ils s’étaient querellés pour savoir qui était le plus grand. 35  Jésus s’assit et il appela les Douze ; il leur dit : « Si quelqu’un veut être le premier, qu’il soit le dernier de tous et le serviteur de tous. » 36  Et prenant un enfant, il le plaça au milieu d’eux et, après l’avoir embrassé, il leur dit : 37  « Qui accueille en mon nom un enfant comme celui–là, m’accueille moi–même ; et qui m’accueille, ce n’est pas moi qu’il accueille, mais Celui qui m’a envoyé. »

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire