Les usages de la Loi (Jean-Louis Leuba)

Quelques citations tirées de « La Loi chez les Réformateurs et dans le protestantisme actuel » de Jean-Louis Leuba, in : Loi et Évangile ; Labor et Fides, Genève 1981, p. 91-109

« La Loi et l’Evangile sont les deux formes de la même et unique Parole de Dieu …

D’un bout à l’autre de l’Ecriture, il est question de l’unique volonté de Dieu … » (p. 93)

Karl Barth dit : « Das Gesetz ist nichts anderes als die notwendige Form des Evangeliums, dessen Inhalt die Gnade ist. » (in : Theologiosche Existenz heute, vol. 32, 1935)

« La Loi et l’Evangile sont deux manières nettement différente selon lesquelles l’unique volonté de Dieu atteint l’homme. Par rapport à l’Evangile, la Loi a trois fonctions, aussi appelées offices ou usages :

a) usage élenctique : amener le pécheur à reconnaître son péché

b) usage politique : maintenir la discipline et l’honnêteté extérieures parmi les hommes …

c) usage didactique : conduire l’obéissance des croyants (Cet usage ne se trouve pas chez Luther, mais bien chez Mélanchton, chez Zwingli, chez Bucer et chez Calvin) » (p. 93)

« Mélanchton … : ‘La Loi montre le péché, l’Evangile montre la grâce.  » (p. 94, note 6)

« On notera que, s’il est bien possible de le nommer (l’usage élenctique, AK) fondamental chez Calvin comme chez Luther, Calvin ne considère pas moins le troisième usage, l’usage didactique, comme ‘principal' » (p. 96, note 12)

Par rapport à l’usage élenctique :

 « L’homme sous la Loi, c’est l’homme devant Dieu, mais qui veut vivre par lui-même, de lui-même, pour lui-même. La Loi, c’est donc, si l’on peut dire, la face de Dieu lorsque l’homme veut lui faire face, s’affirmer face à lui. Dans cette situation, la Loi lui enseigne que cette attitude est impossible … C’est ainsi qu’il est préparé à recevoir, à comprendre, à désirer la grâce de Dieu, du même Dieu que celui de la Loi, mais vis-à-vis duquel il est maintenant dans la situation du pécheur gracié, justifié par la foi suscitée en lui par l’Evangile. » (p. 96)

Print Friendly, PDF & Email

2 réflexions au sujet de « Les usages de la Loi (Jean-Louis Leuba) »

  1. cela fait du bien cher Armin de te voir citer mon vieux maître Leuba… j’ai fait mon mémoire de licence avec lui en 1970 sur Loi et Evangile chez Barth, Schlink et Ebeling… et je poursuis la question dans tous mes livres – La morale (1995), L’éthique protestante dans la crise d ela modernité (1999), Calvin (2001), Barth (2005, où j’ai retraduit intégralement le texte de Barth de 1935 sur la base d’une première traduction de Georges Casalis)
    bien à toi
    Denis

  2. Ping : « Le salut est hors Église » - « Accueil radical et Inclusion » (Armin Kressmann)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.