Le développement du jugement moral : Dewey, Piaget, Kohlberg

John Dewey, était le premier qui a lié le développement cognitif avec l’éducation morale . C’est lui qui postulait trois niveaux du développement moral :

1. Le niveau « pré-moral » ou « pré-conventionnel », déterminé par des impulsions biologiques ou sociales
2. Le niveau « conventionnel », « où chaque individu reprend sans critique notable les standards du groupe »
3. Le niveau « autonome » du comportement, « où on s’oriente par sa propre pensée et son propre jugement, sans reprendre les standards du groupe sans critique. »

Ce modèle, qui n’était que théorie, a été adapté et poursuivi par Jean Piaget par rapport à ses propres niveaux du développement cognitif ; il définissait les mêmes trois niveaux, cette fois-ci d’une manière plus expérimentale :

1. Un niveau pré-moral : sans orientation par rapport à des règles
2. Un niveau hétéronome : le respect formel de règles
3. Un niveau autonome : une prise en considération de la finalité et des conséquences du respect de règles

A partir de 1955, Lawrence Kohlberg entreprit ses propres études et arriva finalement à distinguer cinq ou six niveaux (cf. Cathy Legros) :

1. Morale préconventionnelle basée sur la peur des punitions et le respect aveugle à l’obéissance.

Punition / Récompense

« Obéir pour éviter les punitions « .

2. Moralité préconventionnelle orientée vers le relativisme instrumental (augmentation de bien-être et de commodité).

Donnant / Donnant

« Faire valoir ses intérêts égocentriques »

3. Moralité conventionnelle orientée vers l’accord avec les autres ou le souci des autres.

Bonne concordance interpersonnelle

« Satisfaire aux attentes du milieu »

4. Moralité conventionnelle orientée vers le respect de la loi et de l’ordre.

Loi et ordre puis
Relativisme éthique et culturel

« Répondre aux règles sociales »

5. Moralité postconventionnelle orientée vers un contrat social et le bien-être de la communauté en terme de respect des droits d’autrui et de recherche d’un consensus.

Contrat social

« Rechercher le plus grand bien du plus grand nombre »

6. Moralité postconventionnelle orientée vers un principe éthique universel. Ce qui est juste est défini par décision de la conscience en accord avec des principes éthiques universels, que l’individu reconnaît et vit comme des exigences intérieures.

Justice et principes éthiques

« Se référer à un principe éthique universel »

Armin Kressmann 2004

Print Friendly, PDF & Email

Une réflexion au sujet de « Le développement du jugement moral : Dewey, Piaget, Kohlberg »

  1. Ping : Jacob prend pour lui la bénédiction réservée à Esaü « charlynews

Laisser un commentaire