Un acte symbolique avec les jeunes pour chasser les démons qui nous hantent (Marc 1,21-28)

Commencer avec le commencement :

« Au commencement – Noël, chez Marc, une nouvelle année, une vie nouvelle » – « Évangile de Jésus Christ, Fils de Dieu », Jean-Baptiste, le baptême de Jésus, sa tentation au désert et sa proclamation de l’Évangile :

« Le moment décidé par Dieu est arrivé, et le Royaume de Dieu est tout près de Vous. Changez votre vie et croyez la Bonne Nouvelle. » (Marc 1,15 ; français fondamental)

Qu’est-ce que cela veut dire concrètement ?

Par quoi faut-il commencer ?

Faire équipe et chasser les démons !

Marc 1,16-20 ; lecture

Faire équipe, cela se comprend encore, à chacun, chacune sa place : Simon, André, Jacques, Jean …

l’assemblée, lancer à haute voix son prénom

Chasser les démons ?

Marc 1,21-28 ; lecture (voici l’exégèse de Marc 1,21-28)

Jean-Baptiste avait dit :

« … il vous baptisera dans l’Esprit Saint » (Mc 1,18)

Marc reprend : « un homme dans un mauvais esprit », dans la ville de Capharnaüm, dans la synagogue

L’homme épileptique (« un homme qui a un mauvais esprit » est faux ! c’est une mauvaise traduction, c’est faire d’une personne un démon !),

« … il est dans un mauvais esprit », un sale esprit … et c’est ça le démon qui le possède …

Les mauvais esprits auxquels nous sommes confrontés :

« T’es grosse, bête, un vaurien, incapable, malade, con, moche …

T’es nul … » … et finalement on y croit et cet esprit nous possède !

Un moment personnel pour noter sur une feuille les esprits qui nous hantent, nous, les démons qui nous font mal et nous harcèlent, nous habitent finalement

Et maintenant, Jésus, qu’est-ce qu’il en fait ? … de ce mauvais esprit qui semble régner « dans » ce village ou cette ville de Capharnaüm, dans cette Synagogue (v. 21 ; « dans cette église »)

Sévèrement, il fait taire les démons, les mauvais esprits, et il les chasse !

« Tais-toi et sors de cette homme ! » (v. 25) … de cette église, de cette ville !

Un acte symbolique : l’un après l’autre vient devant la poubelle, froisse la feuille, la jette dans la poubelle et dit :

« Tais-toi et sors ! »

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire