Méditation de Noël : crois-tu être aimé ?

La parole est le salut.

La parole, la réflexion, le dialogue est la solution, le chemin, la perspective, quelque soit la situation ou le problème.

La parole, les paroles ? « Parole, parole, parole » …

Non, pas n’importe quelle parole : la parole qui est amour.

Amour ? Eros, philia, agapè ? L’autre, moi-même aussi, comme fin en soi.

C’est trop abstrait.

Donc l’amour qui devient personne, qui est personne, qui s’incarne, qui prend chair et devient porte-parole en paroles et en actes.

Noël dirait certains, ou Jésus, amour qui s’appelle Christ, ou Seigneur, en actes, croix et résurrection.

Toujours trop abstrait.

Alors, écoute, voici quelques récits de vie, des histoires, des témoignages, à prendre, à laisser, à discuter, à mettre en paroles, en vue de la parole en actes, notre salut.

La Bible, sinon rien, rien à ajouter, rien à retirer, la vie, telle qu’elle est.

Lis, écoute, vis !

Moi ? Comment ?

Une question d’esprit, de l’Esprit pour certains.

Et le salut ?

Ta vie, ton avenir, comment tu prends et vis ce qui advient.

Il y en a qui parlent de Dieu et de son Royaume, voici la finalité.

Crois-tu en les perspectives inscrites dans ta vie ?

La foi seule, désolé ! Il faut y croire ; la création. Le salut déjà inscrit dans la création.

Crois-tu être aimé ?

Crois-tu être une personne ? Il y en a qui parlent de sainteté.

Trop dur !

Viens et vois !

Ensemble, en Église disent certains ; au fond c’est donné, « grâce » disent-ils, ou amour.

Amour, toujours l’amour !

Tu l’aimeras, l’autre, celui qui t’est lointain, étrange et étranger, de tout ton être, ta pensée, ton âme, ton intelligence, ta force.

Et celui ou celle qui t’est proche, qui est un peu comme toi, de la même « souche », tu l’aimeras comme toi-même ; ça suffit.

C’est simple, et compliqué au même temps.

Eh oui, c’est comme ça avec l’amour.

Armin Kressmann, Noël 2017

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire