EERV Sainte-Claire Vevey et le culte réformé – Prendre place dans son Église

Le dimanche, quand je vais au culte, j’y vais avec ce que je suis, je pense et je crois, pour recevoir une parole qui me permet de revisiter et réviser ce que je pense et que je crois, afin d’être « mieux » en ce que je suis, plus adéquat et juste face aux situations de vie auxquelles je suis confronté dans mon quotidien. La finalité, pour moi, est de traduire une parole en une vie, la mienne, ma personne, afin que je devienne porte-parole d’une personne dont je crois qu’elle était en adéquation parfaite entre ce qu’elle a été, qu’elle a vécu, pensé, cru, dit et fait, selon cette parole, biblique, dont témoigne le culte dominical et que célèbre celui-ci, cette parole-personne que nous reconnaissons en Jésus Christ. Pour moi c’est le culte protestant réformé ; il agit au niveau de l’entendement et de la raison, sa force et sa faiblesse, il est « élitaire ».

Comment faire pour que ce culte ne soit pas, plus « élitiste », exclusif, ce qui, de fait, il est aujourd’hui ? A beaucoup, même bienveillants et prêts à s’engager, il ne « parle » plus.

La paroisse réformée de Vevey relève le défi, à travers la réhabilitation de l’église Sainte-Claire ; le projet est audacieux : une église ouverte à tous, dont les activités s’adressent à tous, une église inclusive, où tout un chacun n’est pas seulement accueilli et bienvenu pour participer aux activités qui lui sont proposées, mais participe avec sa personne, sa pensée et sa foi à l’élaboration des activités. Il ne s’agit donc pas seulement de revisiter et réviser ce que nous sommes, pensons et croyons à travers la parole qui nous est adressée, mais, face à cette parole, nous adresser nos paroles, les uns aux autres, et par là revisiter et réviser la parole elle-même. La parole, Dieu lui-même, n’est plus immuable, le culte, la tradition sont revisités et révisés, afin qu’ils puissent être transmis à tous, aussi et surtout à ceux et celles qui ne se retrouvent plus dans nos traditions « traditionnelles », le culte protestant réformé tel que j’ai encore l’habitude de le vivre.

« Viens, avec ce que tu es, penses et crois, ouvert à cohabiter le lieu et les activités avec d’autres qui sont comme toi prêts à venir avec ce qu’ils sont, pensent et croient, puis, ensemble, implique-toi, jeune ou vieux, enfant ou adulte, d’ici ou d’ailleurs, indigène ou étranger, bien-portant ou souffrant, riche ou pauvre, croyant ou non-croyant dans la confrontation avec la parole qui nous est transmise, dans la confrontation avec tout ce que nous appelons la « tradition ». »

Dans le « oui » de l’accueil il n’y a plus de « mais », sauf celui d’être prêt à jouer le jeu de revisiter et réviser ensemble la parole et la tradition, celle-ci parfois bonne, parfois désuète, à voir, de traduire cette parole :

Samedi 26 août 2017

« Imaginations »

Prenez place !

Apportez votre chaise, placez-vous là où vous êtes à l’aise et imaginez ce que souhaiteriez désormais vivre dans l’église Sainte-Claire.

« Visualisations »

Une équipe d’improvisation visualise vos désirs …

Dimanche 27 août 2017

« Propositions »

Lors du culte de 10h quelques unes de nos propositions sont mises en scène par l’équipe d’improvisation et, symboliquement, proposées à Dieu :

« Seigneur, prends place et regarde, nous t’en prions.
Qu’en dis-tu ? Aimerais-tu voir ceci dans ta maison ? Autre chose ? »

Armin Kressmann 2017

Print Friendly

Laisser un commentaire