L’EERV Église évangélique réformée du canton de Vaud et le problème des dotations ministérielles

Il y a des collègues pasteurs et diacres « actifs » qui croient pouvoir combler un déficit structurel1 par le bénévolat, notamment de ministres retraités, sans se rendre compte qu’ils signifient par là même que leur propre poste pourrait être assumé par des bénévoles.

Non au bouche-trou permanent institutionnalisé !

Contre une fausse solidarité qui affaiblit l’assise des ministres dits « actifs » !

Le « bouche-trou » ne se justifie qu’en situation d’urgence et de crise aiguë où il transcende le bouche-trou ; sinon il déstabilise le système professionnel dans son ensemble.

C’est comme l’aide au développement : dans la durée les dysfonctionnements et déficits structurels et systémiques ne se corrigent qu’à travers des changements structurels et systémiques.

Armin Kressmann 2017

1 La non-repourvue, pour des raisons financières et de « ressources humaines », de postes ministériels instaurés par le synode.

Print Friendly

Laisser un commentaire