Pasteurs – Sacerdoce universel dans le protestantisme

Réforme – Réformation – Dispute de Lausanne – Sacerdoce universel

« La Réforme est liée à l’émergence d’un nouveau type de clerc (au sens du professionnel du religieux) : le clerc-théologien. Au prêtre de dispensateur de rites, la Réforme a substitué le pasteur docteur et prédicateur des Saintes Ecritures donnant ainsi au savoir théologique une grande importance dans l’accès à la légitimité religieuse. Insistant sur le sacerdoce universel des croyants, la Réforme refusait du même coup d’installer la pasteur dans un état, l’état clérical, qui en ferait une personne différente des laïcs. Tout en lui reconnaissant une vocation spéciale et un rôle spécifique dans la communauté chrétienne, la tradition protestante considère que le pasteur est un laïc. »

Jean Baubérot et jean-Paul Willaime; abc du protestantisme ; Labor et Fides, Genève 1990, p. 142

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire